CSI 5*W Lyon : Martin Fuchs et Clooney, inarrêtables
dimanche 03 novembre 2019

Martin Fuchs et Clooney Lyon 2019
Martin Fuchs et Clooney Lyon 2019 © Scoopdyga

Jamais un cavalier n'avait remporté le Grand Prix de Lyon deux fois consécutivement mais c'est désormais chose faite puisque Martin Fuchs s'est de nouveau imposé ce dimanche, après sa victoire en 2018. Le tout avec le même cheval !

Champions d'Europe en titre, vainqueurs des Grands Prix 5* de Wellington et de Bâle, Martin Fuchs et Clooney semblent intouchables ces derniers mois alors cette victoire dans le Grand Prix Coupe du Monde de Lyon s'est imposée comme une évidence. Pourtant Jessica Springsteen avait mis la barre très haute. L'Américaine a déjà prouvé son aptitude à la vitesse lorsqu'elle s'est imposée dans le Grand Prix du Global Champions Tour de Cannes, elle en a à nouveau fait la démonstration aujourd'hui avec RMF Zecilie. "C'est une jument incroyable. Je la monte depuis un an et demi mais nous avons mis six mois à nous mettre ensemble. Elle a beaucoup de moyens, de respect et un très grand coeur", racontait Jessica. Si quelques couples ont fauté en tentant de la dépasser, d'autres ont joué la prudence à l'instar d'Henrik von Eckermann, qui cherchait certainement à économiser son excellente Toveks Mary Lou avant la longue saison indoor qui l'attend. Pieter Devos, grand habitué des épreuves de vitesse, n'a pu rattraper l'Américaine et s'est incliné pour moins de deux dixièmes. Le Belge s'est contenté de la troisième place avec Claire Z. "Je suis très content de la manière dont ma jument a sauté. Elle a eu quatre semaines  de repos et cela lui a fait beaucoup de bien, elle était très fraiche ici. Je ne peux pas lui demander d'aller trop vite sinon elle a peut devenir un peu folle. Je me suis contenté de prendre les premières distances au début mais cela n'a pas été suffisant aujourd'hui."

Martin, cap sur Vegas mais sans Clooney

Il n'y a donc eu que Martin Fuchs pour rivaliser. "J'avais la chance de partir parmi les derniers. J'ai regardé le barrage de Jessica et son cheval a un peu les mêmes foulées que Clooney alors j'ai pris le parti d'enlever une foulée sur la dernière ligne et c'est grâce à ça que j'ai gagné. C'est une grande victoire. Clooney est en pleine forme, il a magnifiquement bien sauté sur les deux parcours", confiait-il. Il s'agissait de la première et dernière étape Coupe du Monde pour le fils de Cornet Obolensky puisque Martin préfère le préserver en vue de courir les Playoffs de Prague, le CHI de Genève et à long terme, les Jeux Olympiques de Tokyo. Toutefois le Suisse, qui pointe ce soir en tête du classement du circuit indoor avec vingt quatre points, devrait continuer sa quête de points en vue de la finale de Las Vegas. Il devrait en tout cas compter sur Silver Shine et The Sinner pour les étapes de Vérone, Stuttgart, Madrid et Londres. 

Des tricolores en bonne voie

Y aura-t-il des Français à Las Vegas ? Il est encore trop tôt pour le dire mais avec dix-neuf points, Kévin Staut semble en bonne voie. Le Normand, 16e avec Viking d'la Rousserie, ajoute ce soir un point aux dix-nuits déjà cumulés lors des étapes de Oslo et Helsinki. Julien Epaillard a quant à lui marqué ses premiers points grâce à sa cinquième place avec Queeletta, une belle performance pour cette fille de Quality âgée de onze ans qui courait sa première Coupe du Monde. Ce n'est pas le seul couple tricolore à avoir performé. Après leur excellente deuxième place dans le Grand Prix Longines vendredi, Alexis Deroubaix et Timon d'Aure auraient pu réitérer dans cette épreuve dominicale mais le hongre a fauté sur l'ultime obstacle, ils se sont donc contentés de la huitième place, deux rangs devant Olivier Perreau et sa GL Events Venizia d'Aiguilly. Une belle performance pour le couple qui courait son premier CSI 5* ici-même l'an dernie. Le rendez-vous est-il pris pour un podium en 2020 ? 

Les résultats : ICI

Le classement Coupe du Monde : ICI.