CSI***** Genève: Le Grand Prix Rolex pour Scott Brash !
dimanche 14 décembre 2014

Geneve 2014-Scott Brash GP
Scott Brash et Hello Sanctos © Jean-Louis Perrier

Pas encore rassasié de sa victoire dans le Top 10 vendredi soir, Scott Brash a survolé le Grand Prix Rolex dimanche après-midi. Et de quelle manière ! Il a une nouvelle fois explosé le chronomètre avec Hello Sanctos. Roger-Yves Bost s’empare de la 2e place avec Qoud’cœur de la Loge devant Rolf Göran Bengtsson et deux autres Français : Kevin Staut et Pénélope Leprévost !

Compte-tenu du plateau et de la dotation (900 000 francs suisses), on savait que le Grand Prix Rolex de Genève, troisième étape du Grand Slam après Aix-la-Chapelle et Calgary, réserverait un sacré suspense. Et les spectateurs ont été servis puisque 13 des 40 couples au départ se sont qualifiés pour un barrage de folie ! Comme vendredi au terme de la finale du Top 10, c’est le God Save the Queen qui a retenti en l’honneur du n°1 mondial, Scott Brash et Hello Sanctos. Quand certains le considèrent actuellement sur une autre planète, il rectifie avec humilité. « Non non, je suis définitivement humain. J’ai d’ailleurs fait faute le week-end dernier ! (rires) J’ai juste la chance de monter un cheval tel que Sanctos. Il est vraiment spécial. C’est le cheval de ma vie. En trouver un autre qui accomplira autant de performances sera très difficile. » 

Déjà vainqueurs du Grand Prix Coupe du monde à Lyon le mois dernier, Roger-Yves Bost et Qoud’Cœur de la Loge prennent cette fois-ci une épatante 2e place à seulement 25 petits centièmes de l’Ecossais ! « Et sans sa foulée de trop du n°1 au n°2, il aurait pu l’avoir ! », ne pouvait toutefois s’empêcher de regretter Philippe Guerdat, le sélectionneur des Bleus, en sortie de piste. Mais au final les sourires et la satisfaction étaient bien là. Alors que la partenaire de son titre européen, Myrtille Paulois, a pris sa retraite, Bosty peut désormais compter sur ce fils de son ancien complice, Idéal de la Loge, âgé de 10 ans, ainsi que sur sa nouvelle recrue, Pégase du Mûrier, 4e de la grosse épreuve samedi soir. De quoi rester au top !

Kevin et Pénélope juste au pied du podium

Rolf-Göran Bengtsson affichait lui aussi un large sourire sur la troisième marche du podium. « A quinze ans, Casall ASK réalise la meilleure saison de sa vie. Il est dans une forme épatante et nous allons élaborer le programme possible pour continuer à gagner de gros Grands Prix l’an prochain », commentait le Suédois, cette année vainqueur des Grands Prix 5* de Bâle, Chantilly, Doha.

Kevin Staut était, lui, un brin déçu de terminer au pied du podium mais toutefois ravi du comportement de Rêveur de Hurtebise-HDC. « J’ai perdu du temps car j’ai refait une foulée entre le 2 et le 3, mais il a très bien sauté », résumait-il. Il devance de seulement 13 centièmes Pénélope Leprévost et Vagabond de la Pomme. « Il n’a que 9 ans et il a commencé les Grands Prix en septembre donc boucler un double sans-faute dans un des plus gros Grands Prix au monde est une belle performance, se réjouissait la Normande. J’aurais peut-être pu gagner du temps avant le 2 et avant le dernier mais les risques pris dans le Top 10 m’ont calmé… (trois fautes en seconde manche après un magnifique sans-faute avec Flora de Mariposa, ndla). »

Également en lice, Jérôme Hurel/Quartz Rouge et Patrice Delaveau/Lacrimoso-HDC ont bouclé de bons parcours mais une faute et un point de temps dépassé les ont privé de barrage. 

Tous les résultats en cliquant ici!