CSI W Bordeaux: Weishaupt et Catoki avec brio, Delestre et Napoli aussi!
samedi 05 février 2011

Simon Delestre
Simon Delestre © Scoopdyga

Barrage de folie et ambiance électrique ce samedi soir dans le GP Coupe du monde Rolex FEI de saut de Bordeaux, disputé devant des tribunes combles (5'800 spectateurs), dans une arène compacte et vibrante: magnifique! Philipp Weishaupt a fait encore mieux que Simon Delestre, mais le Lorrain a déjà trois sabots en finale!

Entre l'Allemand Philipp Weishaupt et Bordeaux, c'est une belle histoire. 1er et 2e de la Coupe du monde pour un centième l'an passé, devant tout le monde cette fois-ci! Avec son bel et agile étalon holsteiner de 13 ans Catoki (un vrai chat!), auquel il a osé demander de couper entre l'horloge Rolex et le vertical FEI pour attaquer un oxer de biais, en deux foulées dans un petit virage en coin bien étroit et rempli d'arbustes: osé, mais payant! Seul son "maître", le grand Ludger Beerbaum, a osé couper de la sorte, mais il a pris moins de risques dans les lignes, finissant 6e avec Chaman. "L'an passé, j'avais laissé la victoire pour un centième à Marcus Ehning (ndlr le grand absent de cette édition), je ne voulais pas que cela se répète!", dira Weishaupt.

La perspective d'avoir la finale chez eux, à Leipzig, motive terriblement les Allemands: ils étaient quatre au barrage et tant Marco Kutscher, 9e avec Cornet Obolensky, que Lars Nieberg, 10e avec Lord Luis, étaient double sans faute également, mais moins rapides. Et au général, derrière Kevin Staut, qui demeure leader malgré les 4 pts de Silvana de Hus ce soir, on trouve quatre Allemands dans les dix (Meredith Michaels Beerbaum 4e, Ahlmann 7e, Weishaupt 8e et Beerbaum 10e).  Et quatre autres en embuscade!

Delestre dans le bon wagon

La finale de Leipzig est aussi l'objectif de Simon Delestre, qui brille partout depuis trois mois, se retrouve désormais dans le Top 10 et grimpe aussi à la 11e place de la Ligue européenne grâce à sa superbe 2e place de ce soir. Avec 41 pts, il a plus de trois sabots en finale! Le jeune Lorrain, très précis et combatif à la fois avec son Baloubet du Rouet Napoli du Ry, a soufflé la 2e place au Suédois Rolf G. Bengtsson, 3e avec Ninja la Silla pour un centième! "Je n'ai pas osé prendre l'option de Philipp, car Napoli regarde beaucoup et il restait pas mal de fleurs et de déco dans ce virage, j'avais peur qu'il fasse un écart et que je n'arrive pas idéalement sur l'oxer. Mon cheval esttrès rapide et je suis ravi de me classer 2e sans avoir pris les derniers risques. Sur ces 9 derniers Grands Prix, il n'a fait que des sans faute hormis une barre à Zurich le week-end passé".

Billy Twomey, brillant aussi depuis trois mois, était 4e avec Je T'Aime Flamenco, Pius Schwizer 5e avec le vaillant petit Ulysse. On notera aussi l'excellente 8e place du Colombien René Lopez avec Noblesse des Tess, la brillante jument des Darier, déjà 3e à Lyon. Ce barrage s'est résumé à une folle course-poursuite, à une sorte de steeple-chasse, Doda de Miranda étant le seul des douze barragistes à commettre des fautes, mais le public a adoré et la plupart des cavaliers était très satisfaits. Après les montagnes mises par Frank Rothenberger (l'ex-chef de piste de Bordeaux), c'était rafraîchissant et bon pour le moral!  Et l'initial était bien dosé, sélectif et délicat, il a provoqué pas mal de fautes et était passionnant à suivre.

Pas de chance pour Julien Epaillard, 14e avec Mister Davier (3 petits points Coupe du monde tout de même), Patrice Delaveau (Nayana), Michel Robert (Kellemoi de Pépita), Philippe Rozier (Randgraaf) ou Aldrick Cheronnet (Barbarossa van Paemel), tous privés du barrage pour une faute, comme Kevin Staut ou Philippe Le Jeune: excusez du peu! Auparavant, Philippe Rozier avait gagné une bonne épreuve au chrono (145 cm) avec Jadis de Toscane. Roger-Yves Bost était 4e avec Nifrane de Kreisker, le "régional de l'étape" Stephan Lafouge 6e avec Virginia, Michel Robert (remarquable aussi comme guide de Laetitia Bernard) 8e cavec Kaloé des Perrières.  Et dans la chasse, le Prix Equidia, Michael Whitaker (Simon II) était 1er avec moins d'une seconde d'avance sur Simon Delestre (Orphée de l'Illon) et davantage sur Denis Lynch, mais Steve Guerdat, 4e, les aurait mis d'accord sans une barre de Trésor. Julien Epaillard était 6e avec Cardero Champs Elysées., Patrice Delaveau 7e avec Baritchou DBT.

Résultats complets en cliquant ici!

 A voir en vidéo, les interviews de Simon Delestre et Phillip Weishaupt, le tracé du parcours et le barrage des trois premiers (vidéos avec un problème de son)