CSI-W Verone: Sergio Alvarez Moya enfin!
dimanche 11 novembre 2012

verone Sergio Alvarez Moya avec Zipper
Sergio Alvarez Moya avec Zipper © P.de Lorenzo

Troisième à Oslo avec Carlo, deuxième à Helsinki avec ce même cheval, Sergio Alvarez Moya remporte cette fois les lauriers à Vérone avec Zipper, un étalon de 8 ans par Apple Juice.

Si le cheval, Zipper, s’était déjà imposé dans la « King Cup »du CSI***** de Madrid, il courrait ici son premier Grand Prix Coupe du monde. Et l’essai s’est transformé pour le couple espagnol puisqu’il parvient d’abord à réaliser un parcours sans pénalité comme 12 des 40 partants. Il coiffe ainsi au poteau des couples plus expérimentés comme Dirk Demeersman et Buffero Van Het Panishof, 8 points, Pilar Cordon Muro et Nuage Bleu, 12 points, et même les amazones tricolores, Pénélope Leprevost/Mylord Carthago HN et Eugénie Angot/oldChap Tame, toutes les deux auteurs d’une faute. Sur le vertical placé à la sortie du triple pour la première, sur l’avant dernier obstacle, n°12 pour la seconde.

Il faut dire que le parcours a réservé son lot de difficultés avec le triple n°7 tombé presque 1 fois sur 4, le vertical qui suivait à trois foulées et demi, n°8 et qui manqua de faire chuter Edwina Alexander en selle sur Guccio. Il y avait aussi cette dernière ligne, placée à côté des tribunes avec cet oxer aux couleurs de Rolex, le double n°9, l’oxer n°2…. Il fallait être concentré de bout en bout sous peine de surprises. Et il y en a eu ! Étonnant par exemple le refus de Cristallo, le bon cheval de Richard Spooner sur le 6 et les fautes qui suivaient, les quatre barres que laissaient au sol le vainqueur d’Oslo, Jeroen Dubbeldam en selle cette fois sur BMC Quality Time TN.

Passionnant notre sport et ce surpassement dont peuvent faire preuve les cavaliers. Luca Maria Moneta ou encore Luccia Vizzini ne sauraient nous contredire. Après le premier sans faute signé Robert Smith et Voila, les deux Italiens s’engouffrent dans le même chemin, celui qui mène au barrage. Neuf autres couples les suivront parmi eux un tricolore : Kevin Staut et Reveur de Hurtebise HDC, une belle performance pour une première (eux aussi!) Coupe du monde.  

Sur l’ultime manche, Sergio Alvarez Moya a transformé son essai donc et imposé son chronomètre. Bons joueurs les Italiens l’ovationnaient même s’il emporte la victoire au nez de leur cavalier : Luca Maria Moneta en selle sur un SF, Neptune Brecourt. L’homme de 45 ans n’en revenait pas :2e ! Le sourire ne le quittait plus, ni pendant la remise des prix où les applaudissements lui mettaient presque les larmes aux yeux, ni à la conférence de presse qui suivait. La béatitude !

C’est qu’il ne se l’imaginait pas l’Italien. Sans faute sur le barrage en 45’63, il pensait bien être battu par les 9 autres couples qui lui succédaient. Mais s’ils ont essayé, par exemple Marcus Ehning et son sens du tracé toujours irréprochable qui conclut en 41’73 mais avec 4 points,ou Christian Ahlmann avec Taloubet Z, 4 points eux aussi en 42’80. Mais seul Sergio Alvarez Moya y parviendra et l’Italien montera sur le podium juste devant Malin Baryard Johnson/ H&MTornesch.

Kevin Staut quant à lui faute sur le dernier obstacle du barrage en 44’99 soit la 9e place.

Résultats détaillés en cliquant ici!

Commentaires


 | 16/11/2012 07:32
À quand un article sur le fantastique Zipper? On voudrait en savoir un peu plus!

François L | 12/11/2012 11:10
Un barrage finalement très frustrant, car voir tous ces magnifiques 4 points rapides et fluides (Ehning, Ahlmann, Staut, Whitaker) n'ont vraiment pas été récompensés...