CSI W Zurich: Marcus Ehning en maitre, Jane Richard Philips la princesse
vendredi 25 janvier 2013

Jane RICHARD PHILIPS
Jane RICHARD PHILIPS © Scoopdyga

Le Hallenstadion de Zurich a l’habitude de recevoir les plus grandes stars de la chanson du moment, ou encore l’équipe locale de hockey sur glace, mais ce week-end, ce sont les meilleurs cavaliers du monde qui ont investi le lieu, devant un public déjà très nombreux pour ce premier jour (11 100 personnes dans les tribunes !).Et c’est l’hymne allemand qui a résonné lors du Grand Prix Rolex, grosse épreuve du jour, en l’honneur de Marcus Ehning et Noltes Küchengirl.

La tâche n’était pas simple pour les 44 couples au départ.Le chef de piste suisse Rolf Lüdi avait encore une fois monté un parcours long(13 obstacles/16 efforts) et sélectif. De nombreuses lignes, des sauts qui s’enchaînaient rapidement, deux combinaisons en fin de parcours… voilà les ingrédients de ce grand prix, dans lequel de nombreux cavaliers n’avaient pas mis leur cheval de tête. Très vite on a su que ce serait difficile. Des fautes un peu partout, et même dès le vertical n°1 (il faut dire qu’ici les chevaux ont une longue marche entre le paddock et la piste, situés dans deux halls différents), mais surtout sur le triple N°12 aux couleurs de Rolex (Oxer – une foulée – vertical –une foulée – oxer). Plus de la moitié des cavaliers sortaient de piste avec au moins deux fautes au compteur. Parmi eux les Français Kevin Staut (Cheyenne 111 Z HDC )avec 8 pts, et Roger-Yves Bost (Castle Forbes Myrtille Paulois) qui préférait abandonner après quatre fautes, sur des oxers où la jument se perchait en l’air. « Je ferai un petit parcours demain pour remettre tout en ordre » confiait-il en sortie de piste. Pénélope Leprévost (Mylordcarthago HN) s’en sortait mieux, mais terminait quand même avec 4 pts sur l’oxer sur bidet.

Pas de Français au barrage donc, mais deux Suisses, unNéerlandais, un Allemand, une britannique, et un Espagnol. Et des rapides, à l’instar de Sergio Alvarez Moya etCarlo 273  (4ème avec 4pts),ou encore Laura Renwick et Oz de Brève (5ème avec 8 pts). Mais les barres tombaient, et la première bonne opération du soir est alors signée par la benjamine de ce barrage, la Suisse Jane Richard Philips (à voir en vidéo),associée au Selle Français Pablo de Virton (Andiamo x Kashmir van’tSchuttersho), première double sans faute, mais en plus de 40 secondes. Lacavalière tremblait alors en voyant ses concurrents en piste, jusqu’à ce queMarcus Ehning, dernier à s’élancer avec sa jument de 16 ans, signe lui aussi unnouveau tour sans faute, toujours aussi fluide, et avec trois secondes de moinsà l’arrivée. C’est donc l’expérience qui a fini par s’imposer dans ce premierround zurichois.

Tous les résultats ici !