CSI2* de Strazeele : le jeune Hugo Breul s’impose avec brio
lundi 28 février 2011

strazeele 2011 breul loup cael b
Hugo Breul et Loup Cael © Sylvia Flahaut

En dépit de leur faible taux de participation dans l’épreuve, les cavaliers tricolores se sont tout de même imposés à Strazeele (59), dans le Grand Prix du CSI2*. C’est le jeune, mais non moins talentueux, Hugo Breul qui s’empare de la victoire, juste devant la Nordiste Anne-Sophie Godart.

Sur les quarante engagés de l’épreuve, ils étaient seulement onze couples à représenter les couleurs françaises. Mais, en dépit d’une déferlante de cavaliers d’Outre Quiévrain (au nombre de 18 sur la liste de départ), ce sont les Tricolores qui ont régné en maîtres sur le Grand Prix du concours international de Strazeele, dimanche 27 février . Eugène Mathy et Jean-Philippe Desmaret avaient dessiné un tour plutôt difficile, à en juger par les scores enregistrés aux sorties de pistes des cavaliers. La moitié des couples ont bouclé leur parcours en ayant accumulé plus de douze points. Parmi eux, le Français Guillaume Foutrier, en selle sur Mariesco du Cotentin (Dollar du Mûrier), a fait les frais de la combinaison et totalisé 16 points. Les Nordistes Alexandre Leriche/Stoerlee (Burgraaf), Valentin Marcotte/Al Capone (Acobat), Eric Dewulf/Norton d’Eole (Cento) et Eric Scalabre/Maverick la Furie (Sirocco rouge) fauteront chacun sur trois obstacles. Si le parcours ne comportait pas véritablement de juge de paix, le vertical n°1, placé dans la diagonale en direction du paddock, a causé du tort à plus d’un couple engagé. Le triple, vertical, oxer, vertical, n’a pas non plus épargné les cavaliers et leurs montures. Seuls quatre sportifs sont parvenus à se tirer brillamment de ces difficultés.
Le premier sans faute arrivait à l’issue du parcours du premier Tricolore engagé dans l’épreuve : Hugo Breul, 19 ans, s’octroie les félicitations du public strazeelois en réalisant un sans faute en compagnie de son hongre bai de 12 ans, Lou Cael (Echo des Fôrets II *HN). La cavalière britannique Carian Scudamore, associée à Larino 0087 (Lordanos), petit alezan dynamique, parvient elle aussi à tirer son épingle du jeu. Le Belge Pascal Van Laethem, sacré à l’issue de l’épreuve meilleur cavalier étranger du concours, s’invite également au barrage, en compagnie de Quidame des Hayettes (Quidam de Revel). Enfin, l’ex Touquettoise Anne-Sophie Godart, compagne du Belge Rik Hemeryck, boucle également un parcours vierge de toute pénalité avec sa bonne fille de Kannan, Beverly.

« La valeur n’attend pas le nombre des années »
Premier à entrer en piste, le jeune Hugo Breul sait qu’il n’a pas le choix. Il doit annoncer la couleur et mettre la pression à ses adversaires. Nul doute que la Britannique et son tonique alezan, succédant le Français au barrage, peuvent être rapides. Le jeune cavalier prend de l’élan, serre ses virages et boucle son barrage sans aucune faute. Son chrono est satisfaisant, mais Hugo Breul peut néanmoins se faire aisément souffler la tête. Mais, la Britannique panique et sa monture ne semble plus vouloir jouer : Larino s’arrête deux fois. C’est l’élimination pour l’Outre Manche. Pascal Van Laethem, performant sur les épreuves précédentes, est également un candidat sérieux à la victoire. Un peu trop gourmand néanmoins, il sort de piste avec huit points de pénalité. A ce stade du jeu, la victoire sera bel et bien française. La Nordiste Anne-Sophie Godart, très à l’aise sur son premier tour, commet une petite faute. Elle termine deuxième, laissant la coupe au jeune cavalier français.
Hugo Breul, qui entamait sa saison de concours dans le Nord et qui n’avait jamais mis les pieds à Strazeele, n’a sans doute pas fini de faire parler de lui. Pour une remise en route, le jeune cavalier n’a laissé aucune chance à ses adversaires. Parmi eux, son papa, Robert, qui termine avec huit points de pénalité. Objectifs de la saison pour Hugo : quelques étapes du Grand national et les coupes des nations jeunes cavaliers. Les championnats d’Europe sont également dans sa ligne de mire.