CSI3* d’Hardelot : deuxième journée sous couleurs belges
vendredi 08 avril 2011

hardeot 11-whatelet
Gregory Wathelet à la remise des prix © Sylvia Flahaut

La compétition continue de battre son plein sur la Côte d’Opale, et c’est le cavalier belge, Gregory Wathelet, qui s’est imposé dans la deuxième épreuve qualificative pour le Grand Prix de dimanche.

Des spectateurs en plus, le soleil toujours au beau fixe et une épreuve à barrage, telles ont été les composantes d’une deuxième journée de compétition hardelotoise 100% réussie. Si aucun Tricolore n’a su s’imposer aujourd'hui, lesreprésentants nationaux ne sont pourtant pas loin au classement des trois épreuves. 

Ce matin, dans l’épreuve réservée aux chevaux de sept ans, c’est le cavalier hollandais, Albert Zoer en selle sur Zolina (Bolitair), qui s’est imposé. Le Nordiste Romain Potin, en compagnie de Q’Nell du Moulin (Quat’Sous *HN), se classe deuxième devant Franck Schillewaert et Quartz de Brion (Grain de Voltaire).

Dans l’épreuve intermédiaire duCSI3*, c’est l’Irlande, en la personne de Shane Breen et de sa monture Magic Fox, qui s’impose, moins d’une seconde devant le Britannique Joe Clee et Diablesse de Muze. Le premier Français à se classer est Roger Yves Bost et Nerios du Banco. Le cavalier, victorieux jeudi de la première épreuve qualificative du Grand Prix, termine quatrième.

La dernière épreuve de la journée, qualificative pour le Grand Prix, a vu 121 partants se disputer la plus grosse part du gâteau. Une épreuve plus technique et difficile qu’hier, « très sélective » selon le vainqueur, si bien que seuls 18 couples sont parvenus à se qualifier pour le barrage. Pénélope Leprévost, sans faute, a préféré préserver son bon Mylord Carthago et ne pas repartir en deuxième manche, sans doute pour mettre toutes les chances de son côté pour dimanche. 

Très rapides au barrage, l’Irlandais Harrie Smolders et  Regina Z garderont un moment la tête de l’épreuve. Mais c’était sans compter sur le talent et la motivation du cavalier belge, Gregory Wathelet, dont le retour dans la sphère du haut niveau ne fait plus de doutes. En selle sur Olympie des Villas, le cavalier installé près de Liège a mis tous ses homologues d’accord. Il admet cependant que sa monture manque encore quelque peu d’expérience (voir itv de Gregory Wathelet). L’Irlandais Harrie Smolders termine deuxième, juste devant le premier Tricolore classé, Patrice Delaveau et sa fille de Royal Feu, Nayana. Timothée Anciaume et son bon Litsam *HN se classent quatrièmes.

C’est en compagnie de son autre monture, Cybertop (Carpaccio), que Gregory Wathelet courra le Grand Prix de dimanche. Une épreuve où les 60 meilleurs cavaliers, sélectionnés sur les épreuves de jeudi et de vendredi, s’affronteront. Samedi, l’épreuve des six barres, très prisée du public hardelotois se tiendra vers 15 heures. Du côté des couples français, sont déjà engagés les Nordistes Nicolas Delmotte/Lucciano et Valentin Marcotte/Concept.