CSI5* Dinard : Un duel au sommet remporté par Henrik von Eckermann
vendredi 16 juillet 2021

Henrik von Eckermann et Glamour Girl, vainqueurs de l'épreuve majeure du jour au Jumping de Dinard
Henrik von Eckermann et Glamour Girl, vainqueurs de l'épreuve majeure du jour au Jumping de Dinard © Eric Knoll

En ce deuxième jour de compétition au Jumping de Dinard, les cavaliers du 5* avaient en ligne de mire le Prix du Conseil municipal de Dinard, épreuve qualificative pour le Grand Prix Rolex de dimanche. Après un barrage qui a réuni pas moins de seize couples, la victoire revient finalement à Henrik von Eckermann, qui a joué des coudes avec un certain Scott Brash.

Il y avait foule au départ du barrage de l’épreuve majeure de ce vendredi. Seize couples devaient reprendre le départ s’ils voulaient espérer bien figurer au classement. D’ailleurs, Steve Guerdat a préféré préserver Albfuehren’s Maddox, son étalon de dix ans, et ne pas participer à ce barrage. Pour les autres, il a fallu la jouer de façon stratégique. Prendre des risques pour tenter un podium ou jouer la carte du sans-faute au risque de se retrouver loin dans le classement ? 

Les premiers à partir ont choisi l’option prise de risque. Un choix payant pour l’Irlandais Daniel Coyle, sur Oak Grove’s Carlyle, qui décroche une belle troisième place alors qu’il était l’ouvreur de ce barrage. Juste après lui, Alexa Ferrer a également tenté le maximum avec Uranie de Belcour, une jument Selle Français de 13 ans qui était jusqu’en mai dernier sous la selle de Steve Guerdat. Grâce à un nouveau parcours parfait, la cavalière de 33 ans s’offre une jolie sixième place et la meilleure performance française.
En effet, du côté des Bleus, elle est la seule à ne pas avoir commis de faute sur cette ultime manche. Juste après elle, Nicolas Delmotte et Ilex VP, vainqueurs du Grand Prix Rolex de Dinard en 2017, renversaient trois barres : deux sur le double et une sur le dernier obstacle du barrage, l’oxer rose. Le couple était pourtant bien parti pour accrocher un podium, notamment grâce à un tracé optimal en début de barrage qui leur permettait d’être en avance sur le chronomètre de Daniel Coyle après la première moitié du parcours. Une sanction de 12 points vient également entacher le résultat de Mathieu Billot et Ilena S, deuxièmes de l’épreuve majeure d’hier, tandis que Laurent Goffinet et Atome des Etisses terminent dixièmes après avoir renversé le premier obstacle de ce barrage. Ils sont suivis par Edward Lévy et Sirius Black, également au classement la veille, mais aujourd’hui pénalisés de 8 points sur le vertical L’Eperon et l’entrée de double. 

Henrik von Eckermann et Scott Brash, seuls devant

Plutôt que de risquer de renverser une barre, deux couples ont préféré prendre leur temps pour assurer un top 10. S’ils accusent respectivement 2 et 3 points de pénalité pour temps dépassé, le numéro 2 mondial Martin Fuchs (Conner 70) et l’Australienne Hilary Scott (Oaks Milky Way) décrochent les sept et huitième rangs. En revanche, il y en a deux qui ne risquaient pas d’être pénalisés pour du temps dépassé. Alors que Daniel Coyle était encore en tête de l’épreuve, Henrik von Eckermann est venu le détrôner avec la manière. En selle sur Glamour Girl, le Suédois a réalisé une véritable démonstration et a abaissé le chronomètre de référence de près de deux secondes, s’offrant alors un boulevard d’avance pour la victoire. Un seul de ses concurrents est parvenu à accrocher ce rythme, mais sans jamais pouvoir le dépasser : Scott Brash. Le Britannique arrache une belle deuxième place avec Hello Vincent, malgré une demi-seconde de retard sur le vainqueur. 

Les résultats complets de l’épreuve sont à retrouver en cliquant ici.