CSI5*-W Oslo : le triomphe de Kevin Jochems
dimanche 17 octobre 2021

Grâce à Turbo Z, Kevin Jochems a remporté l'une des plus victoires de sa carrière
Grâce à Turbo Z, Kevin Jochems a remporté l'une des plus victoires de sa carrière © FEI/Helene Gjerde Aamdal

Ce week-end, quelques-uns des meilleurs cavaliers internationaux se sont retrouvés à Oslo pour la première étape du circuit Coupe du monde de la ligue d’Europe de l’Ouest. Et ce dimanche, dans le tant attendu Grand Prix, c’est la jeunesse qui a triomphé : à vingt-six ans, le Néerlandais Kevin Jochems s’est offert, en Norvège, certainement l’une des plus belles victoires de sa carrière.

Ce dimanche, trente-cinq couples étaient au départ de l’épreuve phare de cette compétition à Oslo : le Grand Prix Coupe du monde. Et parmi eux, la jeunesse était très nombreuse et très bien représentée : Jack Whitaker, Harry Allen, Harry Charles, Bryan Balsiger, Edward Levy… La nouvelle génération était là et s’est très bien battue. Mais quel que soit leur âge et leur expérience, le moins que l’on puisse dire, c’est que le parcours dessiné et proposé par le chef de piste italien Elio Travagliati a donné du fil à retordre aux cavaliers. Même Marcus Ehning, trois fois vainqueur de ce circuit Coupe du monde, a eu du mal à déjouer les pièges de ce parcours. Si bien qu’aux rênes de son bai de treize ans A La Carte NRW (Abke 4), l’Allemand a préféré jeter l’éponge après quelques obstacles, tout comme l’expérimenté cavalier suisse Pius Schwizer. Parmi les obstacles les plus fautifs de ce premier tour décisif, les combinaisons (un double et un triple), comme souvent. Au total, seuls sept couples ont réussi à réaliser un parcours sans-faute : Alessandra Reich/Loyd (AUT), Jens Fredricson/Markan Cosmopolit (SWE), Olivier Philippaerts/Le Blue Diamond v't Ruytershof (BEL), Harry Charles/Romeo (GBR), Pieter Clemens/Hulde G (BEL), Christian Kukuk/Checker (GER) et Kevin Jochems/Turbo Z (NED).

Aucun Tricolore au barrage

Troisième couple à s’élancer, Julien Anquetin et Blood Diamond du Pont (Diamant de Semilly) n’ont malheureusement pas réitéré leur excellente performance de vendredi, qui leur avait permis de brillamment remporter l’épreuve majeure du jour. Bien parti, le duo se voit pénalisé de quatre points en milieu de parcours. Quatre petits points, qui leur ferment les portes du barrage et font s'envoler leur rêve d’une nouvelle victoire. Le duo, malgré tout très en forme, signe le parcours à quatre points le plus rapide et termine huitième de cette épreuve. Kevin Staut, en selle sur Visconti du Telman (Toulon), écope quant à lui de huit points, malgré un très beau parcours, tout en maîtrise et en justesse. Même scénario pour Edward Levy et sa très bonne Rebeca LS (Rebozo la Silla). Les deux Tricolores terminent respectivement vingt-troisième et vingt-quatrième. Dernier cavalier tricolore de cette épreuve, Olivier Perreau, associé à sa fidèle GL Events Venizia D'aiguilly (Diamant de Semilly), a lui préféré jeter l’éponge en milieu de parcours, après une sortie de double quelque peu délicate. Pour les Français, à Oslo, ce fût donc malheureusement un jour sans.

Kevin Jochems met le turbo et s’offre ce Grand Prix

Un nouveau parcours de huit obstacles attendait les barragistes. Premier couple à s’élancer, la jeune autrichienne de vingt-cinq ans Alessandra Reich, associée à son hongre de dix ans Loyd (Zacharov), a préféré privilégier le sans-faute à la rapidité. Pari gagnant : le duo a réitéré sa belle performance en signant un nouveau parcours parfait, leur assurant ainsi un beau classement. D’autres, à l’image de Christian Kukuk, Harry Charles et Olivier Philippaerts se sont malheureusement laissés piéger et ont fait tomber une barre. Alors que le Suédois Jens Fredricson et le Belge Pieter Clemens ont aisément abaissé le chronomètre imposé par Alessandra Reich, leurs efforts n’ont pourtant pas été suffisants. Dernier cavalier à s’élancer, Kevin Jochems a joué le tout pour le tout et a tout simplement pulvérisé le temps du Belge. En signant un parcours sans-faute plus rapide d’1,32 seconde avec son énergique Turbo Z (Thunder vd Zuuthoeve), le jeune Néerlandais s’est offert la victoire, sa première en Coupe du monde et ainsi certainement l’une des plus belles de sa carrière.

Pour consulter les résultats complets, cliquez ici.

Prochaine étape du circuit Coupe du monde : Equita Lyon, du 27 au 31 octobre prochains.