CSIO 5* Dublin : une équipe britannique royale remporte l’Aga Khan
vendredi 09 août 2019

L'équipe de Grande-Bretagne au CSIO Dublin 2019
La Grande-Bretagne s'offre sa 27e victoire dans la Coupe des nations de Dublin © Marie-Juliette Michel

Quel dénouement pour l'équipe de Grande-Bretagne qui clôture le circuit de division 1 de Coupe des nations avec une incroyable victoire, régnant du début jusqu'à la fin.

Le défi avait été lancé lors du tirage au sort de l'ordre de passage dans la Coupe des nations mercredi : la Grande-Bretagne, nation ayant remporté le plus de fois l'Aga Khan, parviendrait-elle à rajouter une 27e victoire à son palmarès ? Mission accomplie et de la plus belle des manières !

En effet, avec un score vierge dès la fin de la première manche (les 4 points de Ben Maher étant effacés par les sans-faute de ses compatriotes), les Britanniques n'ont laissé aucune chance à leurs adversaires. Cette domination a continué dès le début de la seconde manche, Ben Maher et Concona ouvrant avec un sans-faute sur les barres, simplement entaché d'un petit point de temps dépassé. Partition parfaite toutefois pour Scott Brash et Emily Moffitt, associés respectivement à Hello Jefferson et Winning Good. Les deux couples ont eux aussi réalisé des parcours parfaits, permettant aux Anglais de s'imposer sans même que Holly Smith et Hearts Destiny ne prennent le départ.

Quelle satisfaction pour la chef d'équipe Di Lampard, qui disait être confiante en son équipe ! Ce résultat ne peut être que de bon augure à deux semaines à peine des championnats d'Europe. Cette première place est familière pour la chef d'équipe qui remportait elle-même l'Aga Khan en 1996 aux côtés de Nick Skelton, John Whitaker et Robert Smith.

Une seconde manche douloureuse

Qu'elle a été difficile cette deuxième partie d'épreuve pour les autre nations cependant ! La Grande-Bretagne semble avoir réussi un exploit puisqu’aucune autre équipe n’a pu effectuer plus d’un double sans-faute. Rien n'avait pourtant changé sur le parcours dessiné par Alan Wade.

En peine en première manche, la Suède n'a su corriger ses erreurs et termine avec 41 points et donc dernière, contrastant avec sa farandole de victoires depuis le début de la saison. Des complications aussi pour les Pays-Bas qui ont vu leur ouvreur, Kevin Jochems (qui remportait le Grand Prix l'an passé), chuter en sortie de triple. L’équipe gagnante en 2017 a elle aussi réalisé une contre-performance, le Mexique terminant 6e avec 33 points. Notons toutefois qu’une grande partie de leurs meilleurs cavaliers est en ce moment au Pérou pour les Jeux panaméricains, où le Mexique terminait 2e par équipe et s’offrant également la qualification olympique (à lire ici).

Bien partie en début d'épreuve avec seulement 4 points, l'Italie n'a toutefois pas connu autant de succès en seconde manche, totalisant finalement 12 points pour s'emparer de la 2e place. À domicile, l'Irlande semblait elle aussi bien partie pour une victoire, mais la chance n'a pas été de leur côté, seul Paul O’Shea associé à Skara Glen’s Machu Pichu signant un double sans-faute. Avec un total de 16 points, les "hommes en vert" sont montés sur la 3e marche du podium.

Un triomphe signant le grand retour de la Grande-Bretagne

Outre cette victoire, les Britanniques ont pu soupirer de soulagement en arrachant également leur qualification point la finale de Barcelone où seront également la Suisse, l’Italie, l’Irlande, la France, la Belgique et la Suède. Cette Coupe des nations était également le retour de Scott Brash en équipe après une longue absence. Scott et Ben, piliers de ce groupe, faisaient d'ailleurs partie du dernier quatuor l'emportant à Dublin, il y a 6 ans déjà.

Incroyable performance pour la très jeune Emily Moffitt qui participait à sa première Coupe des nations de niveau 5* et m’achevait donc de manière idéale avec son double sans-faute. « Tout le monde peut voir que Winny est un guerrier, je dois souvent le retenir en piste. Je n’aurais pas pu demander mieux que de faire un double sans-faute dans ma toute première Coupe des nations de ce niveau ! ». L’élève de Ben Maher a donc pu rendre ce dernier fier, qui lui-même est également très satisfait de sa performance : « Mon cheval est l’un des plus jeunes de cette épreuve et il est encore inexpérimenté. Je suis très content de lui et la seconde manche est de bon augure pour le futur. L’équipe a été incroyable aujourd’hui et Emily a fait exactement ce qu’on lui avait demandé de faire ! ».

Cela montre également une équipe reconstruite, ce qu'appuie Di Lampard : « Nous visions la qualification pour Barcelone donc nous étions très déterminés quant à cette victoire, nous ne pouvions pas partir sans ce trophée. Pendant les trois dernières années nous avons fait progresser de très jeunes cavaliers et préparé de nombreux cavaliers en général. Petit à petit tout se met en place et on ne peut pas s’empresser : cela peut prendre des années pour que les cavaliers prennent de l’expérience. Nous devons soutenir nos cavaliers et chevaux, et c’est ce que nous faisons depuis des années. Nous arrivons à un bon stade à présent et nous avons maintenant hâte d’être à Rotterdam ».

Au niveau du classement général, la Suisse termine ce circuit en tête, suivie de l’Italie. L’Irlande est 3e, tandis que la France prend la 4e place. Si la prochaine compétition par équipe aura lieu lors des championnats d’Europe, le dénouement du circuit Coupe des nations 2019 sera en octobre prochain à Barcelone pour la grande finale.

Les résultats complets : ICI.
Le classement général : ICI.