CSIO 5* Gijón : l’Italie prend sa revanche dans la Coupe des nations
vendredi 30 août 2019

L'Italie dans la Coupe des nations du CSIO 5* de Gijón 2019
Victoire historique de l'Italie dans la Coupe des nations du CSIO 5* de Gijón © CSIO Gijón/Xurde Margaride

Victoire historique pour l’Italie qui remporte pour la première fois la Coupe des nations de Gijón après avoir terminé 2e l’an passé. C’est à l’issue d’une bataille acharnée que la Squadra s’est imposée. Avec 12 nations participantes, cette épreuve collective était très prisée, voyant d’ailleurs la Suède, le Mexique, l'Egypte et le Portugal ne pas repartir en seconde manche.

Il aura fallu attendre la 25e édition du CISO de Gijón et la 11e participation de l’Italie pour que cette dernière s’impose dans la Coupe des nations. 2e en 2007, 2012 et 2018, le sol espagnol réussit bien aux Italiens, proches de la victoire à de nombreuses reprises. 2019 signe enfin le triomphe tant attendu du chef d’équipe Duccio Bartalucci.

La première manche avait toutefois bien mal commencé pour l’Italie : leur ouvreur Filippo Marco Bologni sortait de piste avec 12 points, son puissant Sedik Milano Quilazio sautant haut au-dessus des barres mais fautant à trois reprises. Il s’agira du score à effacer pendant cette épreuve, ses compatriotes réalisant 4 points (Antonio Alfonso / Donanso) et deux sans-faute (Emanuele Camilli / Jakko et Antonio Maria Garofalo / Conquestador, avec toutefois un point de temps pour ce dernier couple).

Un chronomètre qui en aura d’ailleurs piégé plus d’un, Filippo effaçant son résultat de la première manche en signant un sans-faute entaché d’un point de temps en seconde. L’Irlandais David Simpson a lui aussi écopé d’un point de pénalité pour temps dépassé, et ce lors des deux manche, alors que son Gentlemn vh Veldhof ne touchait pas une seule barre, tout comme son collègue Billy Twomey sur Chat Botte E.D lors de son second tour.

Cette ultime partie d’épreuve aura été survolée par les Italiens, n’ajoutant qu’un point supplémentaire à leur score pour finir avec 6 points. Emanuele et Jakko réalisaient ainsi le seul double sans-faute de l’équipe, tandis qu’Antinio et Donanso effectuaient le parcours parfait scellant la victoire, résistant à la pression.

La France manque de peu la victoire

Les Bleus ont pu croire jusqu’au dernier moment que Gijón 2019 allait marquer la 12e victoire de la France. 2e à l’issue de la première manche notamment grâce au « merveilleux sans-faute de la jument Sultane des Ibis et de la belle équitation de Félicie Bertrand », comme l’a dit le speaker espagnol, ainsi que le parcours parfait de Mathieu Billot et Quel Filou 13. Malgré les 8 points de Laurent Goffinet et Atome des Etisses, le parcours de Max Thirouin et Utopie Villelongue permettait aux Français de finir avec 5 points, au même niveau que l’Italie et la Nouvelle-Zélande.

Les choses n’avaient pour pas si mal commencé en seconde partie d’épreuve, même si Max et Utopie fautaient à nouveau sur la rivière, rentrant toutefois cette fois-ci dans le temps. La seule amazone tricolore signait le tout premier double sans-faute de l’épreuve avec sa bondissante Sultane, pleine d’énergie, permettant à la France de prendre la tête après cette deuxième rotation. Malheureusement pour Laurent et Atome, une faute sur l’ultime obstacle, un vertical sur bidet, faisait redescendre l’équipe à la 3e place. Afin de ne pas perdre de temps avec son impressionnant Quel Filou, Mathieu, à l’instar de la première manche, tournait très court après le double de verticaux, réalisant une option que personne d'autre n'aura effectué en passant devant un autre obstacle. Une stratégie payante puisque le couple réalisait le second double sans-faute de la France (seule équipe d’ailleurs à compter deux doubles parcours parfaits).

La pression suite à ce sans-faute n’a cependant fait craquer ni les Italiens, ni les Britanniques. La Grande-Bretagne de Di Lampard s’est battue jusqu’au bout, d’abord pour la victoire, puis pour la 2e place. Le sans-faute de Max Routledge / Balulu et le double sans-faute d’Ellen Whitaker / Arena Uk Winston a permis aux Anglais de finir 2e avec 8 points au total. C'est donc en bronze que la France a terminé cette Coupe des nations avec 9 points.

Les résultats complets : ICI.