CSIO 5* Hickstead : le Grand Prix pour David Will
dimanche 28 juillet 2019

David Will Never Walk Alone
David Will et Never Walk Alone s'imposent dans le Grand Prix © CSIO Hickstead/Julian Portch

Si la Coupe des nations de vendredi avait déjà été compliquée, le Grand Prix de ce dimanche a posé encore plus de difficultés pour les couples engagés. Certains ont tout de même relevé le défi avec brio, à l’image de David Will, qui n’a pas marché seul vers la victoire, pouvant compter sur son formidable Never Walk Alone.

Ils étaient 41 couples à prendre le départ dans le Grand Prix coté à 1,60m et seuls cinq sont parvenus à réaliser un sans-faute. Double sans-faute lors de la Coupe des nations, Peder Federicson et Zacramento étaient les premiers à réaliser le parcours parfait, rejoints ensuite par David Will et Never Walk Alone, promettant un barrage. Pour la Suède qui n’a jamais remporté la King George V Gold Cup auparavant, les voyants étaient au vert pour une victoire puisque Fredrik Jönsson et Cold Play se qualifiaient également pour la finale à vitesse.

Ils ont toutefois été bien plus nombreux à ne pas avoir autant de chance, à l’instar de Patrick Stühlmeyer, éliminé suite à deux refus de Varihoka du Temple sur la rivière. Pas de barrage non plus pour l’Olympique Michael Jung qui, après deux fautes de Fischerchelsea, décidait d’abandonner. Abandon aussi pour le Belge Wilm Vermeir qui sortait de piste le visage en sang après avoir heurté DM Jacqmotte lors d’un saut impressionnant.

La Suède est passée non loin de la victoire, Peder et Zacramento, premiers à s’élancer réalisant un sans-faute en 45’28. Ils ont toutefois été doublés par David et Never Walk Alone, plus rapides de deux secondes (43’73). Le podium est complété par Fredrik et Cold Play, eux aussi sans-faute en 48’28. Dernier à prendre le départ, l’Irlandais Michael Duffy terminait initialement avec le deuxième temps le plus rapide, mais des traces de sang sur Mullaghdrin Touch the Stars a conduit à leur élimination, les rétrogradant à la 5e place.

Pas de chance pour les Britanniques

Le sort s’est acharné sur les Anglais dans les deux épreuves majeures du CSIO. Après leur dernière place dans la Coupe des nations (à lire ici), ils ne sont pas revenus à qualifier de cavalier pour le barrage. Ils étaient d’ailleurs quatre à décider de ne pas terminer le parcours, dont deux Whitaker, John et Michael. Frayeur lors du passage de Harriet Nuttall dont la monture se réceptionnait dans le décor de la rivière. La cavalière mettait alors pied à terre pour vérifier que l’antérieur gauche de Galway Bay Jed n’avait rien, et les deux sortaient de piste à pied, sans blessure visible.

Faisant partie des favoris et dernier vainqueur anglais de l’épreuve - en 2013 avec Tripple X, cheval dont la cérémonie de départ à la retraite avait lieu aujourd’hui avant le Grand Prix – Ben Maher fautait cependant aujourd’hui à deux reprises. La meilleure performance britannique n’est autre que celle de Guy Williams et Rouge de Ravel, 6e, et qui remportaient le Grand Prix 4* de La Corogne la semaine passée. La jeunesse a également brillé grâce à Jodie Hall McAteer sur Salt’n Peppa et Amy Inglis avec Wishes, respectivement 8e et 15e.

Les résultats complets ICI.