CSIO Rome: Deux Allemands devant Marc Dilasser
dimanche 27 mai 2012

beerbaum-barre
Ludger Beerbaum - Ph. Cosinus Prod

Ludger Beerbaum s'offre son premier Grand Prix de Rome, en battant avec Gotha et brio son coéquipier Christian Ahlmann, 2e avec Taloubet Z, et le surprenant Marc Dilasser, épatant avec Obiwan de Pilière: encore un palier de franchi par le sérieux et brillant Breton! Ecoutez sa réaction et celle de la propriétaire et naisseuse d'Obiwan de Piliere, Joelle Mestralet!

80e CSIO de Rome

La louve en bronze les fait tous rêver et elle ne figurait pas encore dans la vitrine de Ludger Beerbaum, qui est pourtant le seul cavalier de l'histoire à avoir remporté tous les titres majeurs (JO, mondiaux, européens et Coupe du monde). Depuis ce dimanche, la faute de goût est réparée et le Kaiser succède au palmarès de ce GP de Rome à MM. Skelton, Whitaker, Lynch, Pessoa, Ward et Lamaze, vainqueurs de 2006 à '11, ou encore aux fratelli d'Inzeo, présents et ovationnés ici, à 89 et 87 ans, qui détiennent toujours les deux records: sept louves pour Piero, quatre pour Raimondo!
Ludger Beerbaum a fait une démonstration au barrage avec sa bonne Gotha, agile et souple, pour s'imposer avec plus d'une seconde d'avance sur Christian Ahlmann, 2e avec Taloubet Z. "J'ai pu continuer en avant et faire 9 foulées sur le dernier vertical. J'avais l'avantage de partir à la fin et j'avais pu voir les tours de mes coéquipiers et rivaux, je n'aurais sinon peut-être pas gagné", lançait modestement le héros. Avec encore Marco Kutscher 4e sur Cornet Obolensky, les Allemands ont plus que confirmé leur victoire par équipe de vendredi.

De quoi faire deux équipes!

"La concurrence est rude, les quatre de l'équipe victorieuse ici pourraient aller aux JO, mais Carsten-Otto Nagel, Meredith (Michaels Beerbaum), Jane Frierike (Meyer), Philipp (Weisshaupt), voire René Tebbel aussi et on va donc nous demander de ressortir quelques fois, à Rotterdam peut-être, et notre Fédération a demandé au Comité olympique allemand d'attendre Aix-la-Chapelle, jusqu'au 8 juillet, pour faire la sélection, les places seront chères", explique Ludger Beerbaum.

Marc Dilasser au firmament

Marc Dilasser, harmonieux 3e avec Obiwan de Pilière a aussi confirmé ses bons tours de vendredi: à suivre de près le bleu des Bleus! Quand on pense que des Ehning (15e), Delaveau (18e), Lamaze (19e), Leprévost (22e), Bost (24e), Lansink (25e), Staut (33e) et cie n'étaient pas du final! Patrice Delaveau a été piégé par l'avant-dernier, un vertical placé juste après la rivière, mais Orient Express HDC a très bien sauté: rageant! Pénélope Leprévost et Nayana se sont joué de toutes les difficultés, mais l'oser no 10, un obstacle isolé et assez anodin (sauf pour les Bleus!), est hélas tombé: frustrant! Même faute pour Roger-Yves Bost et Nippon d'Elle, que l'on aimerait aussi revoir, car il avait plutôt fait bonne impression dans la Coupe. Le couple Kevin Staut- Estoi Aqui de Muze est plus récent et un tour à 8 pts était plutôt encourageant.
"J'avais aussi eu une longue série de 4 pts, à Bordeaux, à La Baule, j'attendais donc que la tendance s'inverse et cela se passe ici, dans ce concours mythique, c'est trop beau", dira le Breton basé dans le Calvados. Il confiera aussi n'avoir réalisé sa joie - et la dimension de son exploit - qu'au tour d'honneur, en voyant Marco Kutscher et tous ces cracks derrière lui! Vous pourrez l'entendre dès lundi dans le Spécial Rome réalisé ici par Mehdi Jedraoui et Patrice Ruiz.
Grande joie pour Marc Dilasser et pour Joëlle Mestrallet, naisseur et propriétaire d'Obiwan de Pilière (par Diamant de Sémilly), qui commence à atteindre son zénith. Et son cavalier a osé lui demander de galoper fort au barrage, pour finir à une demi-seconde d'Ahlmann et devant Kutscher: c'est tout dire! Huit mois après le triomphe dans la Coupe des Nations de Calgary, une grande performance individuelle cette fois-ci, promesse d'autres grands rendez-vous. Même une place de 4e ou de 5e aux JO de Londres n'est plus à exclure…

Deux Suissesses dans le coup

Les Suisses, brillants 2es du Prix des Nations, ont également confirmé leur belle homogénéité, dans ce Grand Prix sélectif et délicat servi par Ugliano Vezzani. Janika Sprunger et Simone Wettstein faisaient partie des treize barragistes et elles ont alors bouclé un nouveau sans-faute. Janika Sprunger a osé jouer le chronomètre avec Palloubet d'Halong, son brillant fils de Baloubet du Rouet, finissant 5e. Et la peu académique mais très consistante Simone Wettstein était 8e avec Cash and go, alors qu'ils ne figurent pas parmi les huit ou neuf candidats olympiques. "Simone m'a épaté, elle ne fait rien comme les autres, mais elle connaît bien son cheval et ne change pas ses plans en cours de route, elle a osé faire 7 foulées pour entrer dans le triple et ça s'est avéré juste", a résumé Markus Fuchs, en coach tout provisoire mais heureux.
Tina Fletcher, 9e avec Hello Sailor était la mieux placée des Britanniques, mais on les trouvait tous les cinq dans les quinze premiers! A l'inverse, les Belges, 3es vendredi, ont évolué un ton au-dessous ce dimanche.

Tous les résultats en cliquant ici!

Commentaires


HIPPOLYTE B | 29/05/2012 08:55
quel marco !! quelle assurance. ca va gagner dans les semaines à venir. il manquait ce petit truc de confiance "on peut le faire" pour que ca débloque ! bravo aussi à Joelle !!!

PATRICIA C | 28/05/2012 09:32
On sentait arriver une excellente performance à ce niveau pour le couple MARC-Obiwan après deux très beaux parcours dans la Coupe et les bons tours de La Baule. Effectivement, la photo de la remise des prix est impressionnante. Bravo !
(Pas aussi fan que LL, mais presque...)

ALIX L | 27/05/2012 20:23
c est fabuleux et je suis tres admirative il faut continuer ansi dadou