CSIO de Rome : Les Bleus patinent et font le bonheur des hollandais
vendredi 27 mai 2011

rome équipe pays bas
Eric van der Vleuten, Harrie Smolders, Chef d'Equipe Rob Ehrens, Jeroen Dubbeldam and Gerco Schroder. © FEI/Bruno di Lorenzo.

Pas le jour ! Alors qu’elle menait à la marque à la mi-temps, devant la Belgique et les Etats Unis, l’équipe de France, gagnante ici l’an passé, a marqué le pas dans la seconde manche, pour conclure à la quatrième place, ex-aequo avec l’Allemagne et la Grande Bretagne.

Un peu mieux qu’à La Baule donc, mais pas de la même veine que l’an passé ! Pour mémoire la passe de trois : La Baule, Rome, Saint Gall. Disons le, après la première manche on était en droit d’espérer mieux que ce scénario en forme de glissade, de dégringolade ! Tout commence par une faute au second passage pour Pénélope Leprévost et Mylord Carthago HN là où il n’y avait eu qu’une seconde de temps dépassé en première manche et une belle assurance. A ce propos, joyeusement serré le chrono calculé par Giovanni Bussu ! Plus de vingt dépassement de temps dont trois double qui coûtèrent le double sans faute à leurs auteurs : Schröder  (1+1), Lansink (1+1), Weishaupt (1+1) ! Etonnant non ?
Mais revenons à l’équipe de France… Rien n’est perdu si Simon Delestre qui a lui aussi concédé un point de temps dépassé en première manche, améliore le score de Couletto. En tout cas qu’il ne l’aggrave pas ! C’est pourtant ce qui arrive alors que le Oldenbourg affiche de vraies dispositions: deux fautes et une nouvelle fois du temps… On ne comprend pas bien, sauf qu’ on  se dit que ça commence à sentir le roussi ; qu’il faut un miracle ! Que Kevin qui n’a pu éviter deux fautes de Banda de Hus en première manche, sorte cette fois le tour parfait ! Au fait pourquoi le numéro un mondial montait il la jeune Banda alors qu’on attendait Kraque Boom sous sa selle ? « C’est une décision de dernière minute. Le cheval a mal supporté la chaleur hier, c’est son point faible, il toussait un peu et ce matin faisait encore de la fièvre ». Vous avez tout compris : quand les affaires s’emmanchent mal c’est souvent pour durer. Même punition (deux fautes) pour Banda de Hus dans la seconde manche ! Or, dans le même temps les Hollandais timorés en première partie (5 ème), mettent une pression inouïe ! Sans faute de Van der Vleuten (VDL Groep Utascha SFN), suivi de celui d’Harry Smolders (Regina Z) et du quasi sans faute, on l’a vu, de Gerco Schröder avec Eurocommerce New Orleans. Ils ont d’ores et déjà gagné sans que Jeroen Dubbeldam et l’excellent BMC Van Grunsven Simon, n’ait à repartir.
Où tout s’effondre
Faut sauver au moins la seconde ou la troisième place… C’est normalement dans le registre de Michel Robert qui est le seul à avoir aligné, pour les Bleus, un sans faute parfait en première manche. S’il le réédite, non seulement on limite la casse mais le cavalier de Kellemoi de Pepita pourra ensuite se vanter d’avoir fait jeu égal avec le champion du Monde Philippe Lejeune et Vigo d’Arsouilles, seul concurrent avec Billy Twomey (Tinka's Serenade) à avoir réussi pareil exploit cette année, Piazza di Siena, sur  un tour qu’Henk Nooren considérait « plus difficile que d’habitude, à Rome. Il suffit de regarder les scores ». Un avis partagé par de nombreux cavaliers et qui explique tout simplement que Kellémoi se montre à la besogne, au deuxième passage. « C’est vrai, dès les premiers obstacles elle accusait le coup. Elle était déjà moins haute au paddock. La faute à la rivière l’a ensuite totalement déconcentrée, déstabilisée. Moi aussi. Elle n’a jamais fait de faute à la rivière ! Le contrat de foulée pour aborder le vertical qui suivait était lui aussi à l’eau, d’où le refus qui n’en était pas un mais une tentative d’arrêt ». Et l’abandon qui allait faire le jeu des Irlandais finalement troisième derrière les Bataves et les Belges tandis que les Bleus terminaient leur glissade au quatrième rang exa-equo avec les Allemands et les Anglais qui, avec des équipes également solides sur le papier, concluaient devant les Américains assurément les plus déçus de cette Coup des Nations.   
   

Résultats du CSIO de Rome
1 Pays Bas 10 pts
2 Belgique 14 pts
3 Irlande 21 pts
4 France 23 pts
4ex  Allemagne 23 pts
4ex Grande Bretagne 23 pts

7ème Etats Unis 32 pts
8ème Italie 52 pts
9ème Danemark 55 Pts

Classement après deux étapes

1.   Irlande         -   16.0
2.   Belgique         -   14.0
3.   Pays-Bas      -   13.5
4.   Allemagne         -   10.0
5.   Grande Bretagne      -     9.0
6.   France         -     6.0
7.   USA            -     5.5
8.   Danemark         -     2.0