CSIO5*-F Barcelone : Les Pays-Bas au sommet
dimanche 03 octobre 2021

Pour la troisième fois de leur histoire, les Pays-Bas remportent la finale du circuit Coupe des nations
Pour la troisième fois de leur histoire, les Pays-Bas remportent la finale du circuit Coupe des nations © Scoopdyga

Les huit nations sélectionnées à l’issue de la première manche qualificative de la finale Coupe des nations étaient prêtes à en découdre cet après-midi en Catalogne. Sur le Real Polo Club de Barcelone, certains couples ont enchaîné les sans-fautes, tandis que pour d’autres, l’affaire s'est montrée plus compliquée. Au coude à coude durant toute l'épreuve et pour seulement un point d'écart, les Pays-Bas l’emportent finalement sur l'Irlande, juste devant la Belgique, à quatre points. Pour leur troisième victoire en finale Coupe des nations, les Néerlandais nous ont offert un beau moment de sport.

À Barcelone, le public est venu en nombre pour assister à la finale Coupe des nations. L’épreuve a démarré à 15 heures tapantes avec le cavalier belge Nicola Philippaerts. Avec Katanga V/D Dingeshof (Cardento), Nicola boucle le parcours en quatre points de pénalités. Manuel Fernandez Saro est le premier Espagnol à s’élancer, sous un tonnerre d'applaudissements et d’encouragements de la part du public. Malgré le soutien des locaux, le couple écope de neuf points de pénalités. De son côté, Daniel Deusser n'a pas connu autant de succès que vendredi, où il était sans faute. Après une barre à terre, Killer Queen VDM (Eldorado Van De Zeshoek TN) refuse la spa, et le couple sort de piste avec onze points de pénalités. La Suédoise Malin Bayard-Johnsson et sa puissante H&M Indiana (Kashmir Van Schuttershof) épatent le public et sortent sans faute de l’épreuve. Pedro Veniss marque lui aussi le premier sans-faute dans l’équipe brésilienne, et le public ne manque pas de s’agiter en tribune pour féliciter le couple en fin de parcours. Ismael Garcia Roque et La Costa (Gitano v.Berkenbroeck) entrent à leur tour en piste. Alors que la jument vole au-dessus des obstacles et qu'en tribune tout le monde retient son souffle, une barre tombe dans le triple et le couple écope finalement de cinq points de pénalités suite à un point de temps supplémentaire. Le champion d’Europe en titre Andre Thieme prouve une nouvelle fois son talent en réalisant un parcours parfait pour l'Allemagne avec l'impressionnante DSP Chakaria (Chap 47). Pendant que le popcorn est distribué dans les tribunes le temps de la pause, les cavaliers s’échauffent sur la détente. À ce moment de la compétition, la Suède, les Pays-Bas et l’Irlande dominent l'épreuve en n'affichant aucun point de pénalité. 

Le soleil méditerranéen réussit aux pays du Nord

À la reprise de la compétition, le public assiste à un revirement de situation en défaveur de la Suède et à l'avantage de la Belgique. Pour les premiers, les parcours à quatre et neuf points de Angelie von Essen et Rolf-Göran Bengtsson rétrogradent la Suède de la deuxième à la quatrième place. En revanche, la Belgique profite des parcours sans pénalité de deux de ses couples forts, Jérôme Guéry, sur Quel Homme de Hus (Quidam de Revel), et Grégory Wathelet, avec Nevados S (Calvados Z), pour prendre la troisième place du podium. Aux avant-postes, les Pays-Bas et l'Irlande tiennent bon. Un sans-faute d'Harrie Smolders, en selle sur Monaco (Cassini II), délivre les Néerlandais et leur offre une nouvelle victoire en finale Coupe des nations. Du côté des Irlandais, c'est le parcours de Darragh Kenny et VDL Cartello (Cartani 4), eux aussi sans-faute, qui assure la deuxième place à l'île d'émeraude.

Jamais deux sans trois

Après l'hymne national, sous un tonnerre d’applaudissements, les Pays-Bas s’élancent dans l’arène barcelonaise pour un tour d’honneur. Pour eux, le contrat est plus que rempli puisque la nation remporte sa troisième victoire dans cette compétition. En salle de presse, les champions arrivent au pupitre le sourire aux lèvres. Ils livrent tour à tour leurs impressions. « Les chevaux étaient vraiment bons tout au long du week-end, c’était un plaisir de courir ici », souligne Maikel van der Vleuten. « C’est ma première fois ici, et je suis extrêmement fier de notre victoire. », affirme Willem Greve. Quant à Sanne Thijssen, qui fait ses débuts au plus haut niveau, elle espère pouvoir continuer sur ces épreuves pour la suite de sa carrière. « Mes chevaux sont bons, j’espère que cette victoire n’est que le début d’une longue aventure pour moi », explique-t-elle. « Je pense que ce week-end était vraiment incroyable, et particulièrement aujourd’hui. Nous travaillons dur, et le travaille paie », souligne Harrie Smolders. « Je tiens à féliciter toute mon équipe de cavaliers, c’était un concours magnifique et nous remercions également toutes les équipes de Barcelone pour ce week-end incroyable », conclut le chef d’équipe néerlandais, Rob Ehrens

Pour consulter les résultats en détails, cliquez ici