CSIO5* Rotterdam : Daniel Coyle et Oak Grove's Carlyle victorieux dans le Grand Prix, Julien Epaillard et Caracole de la Roque troisièmes
dimanche 26 juin 2022

Daniel Coyle et Oak Grove's Carlyle, ici lors de la remise des prix du Grand Prix du CSIO5* de Rotterdam
Daniel Coyle et Oak Grove's Carlyle, ici lors de la remise des prix du Grand Prix du CSIO5* de Rotterdam © CHIO Rotterdam

Après leur victoire dans la Coupe des nations vendredi après-midi, les Néerlandais ne sont pas passés loin d'un doublé ce dimanche dans le Grand Prix. Mais pour un peu moins d'une seconde, l'Irlandais Daniel Coyle et son Oak Grove's Carlyle ont devancé Kevin Jochems et son Cornetboy.

Ce week-end à Rotterdam, les Néerlandais ont presque tout raflé, remportant tour à tour la Coupe des nations de saut d'obstacles, le Grand Prix et le Grand Prix Spécial de dressage, ainsi que la Coupe des nations. Nul doute qu'ils comptaient finir en beauté en s'imposant dans le Grand Prix du CSIO5* ce dimanche. Avec trois couples qualifiés pour le barrage après un premier tour qui a vu trente-et-un duos sortir de piste avec des pénalités et quatorze au total ayant décroché la possibilité de revenir pour un deuxième parcours, les Pays-Bas avaient leurs chances. Mais ils n'étaient pas la seule nation à avoir plusieurs cavaliers au barrage et donc plusieurs chances de faire flotter son drapeau au-dessus de la plus haute marche du podium ! La France pouvait en effet compter sur trois duos très performants : Kevin Staut et son étalon de onze ans Bond Jamesbond de Hay (Diamant de Semilly), Grégory Cottard et sa toute bonne Bibici (Normand Pré Noir), ainsi que Julien Epaillard et sa Caracole de la Roque (Zandor Z). Et ce fut d'ailleurs un couple français qui a signé le premier double sans-faute de ce Grand Prix : Kevin Staut et Bond Jamesbond de Hay, en 39.30 secondes. Mais les deux complices ont rapidement été délogés de la tête du classement provisoire par... Les deux fusées tricolores Julien Epaillard (vainqueur de l'épreuve majeure de la veille) et Caracole de la Roque (qui courrait d'ailleurs là son tout premier CSIO5*) ! Avec un barrage bouclé en 37.49 secondes, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils avaient placé la barre haute et que leurs concurrents ont eu du mal à faire mieux. Mais pas de quoi décourager l'équipe néerlandaise, et notamment le jeune Kevin Jochems, vainqueur du Grand Prix Coupe du monde d'Oslo en octobre dernier. En selle sur Cornetboy (Cornet's Stern), le cavalier de vingt-six ans a assurément mis le turbo et a franchi la ligne d'arrivée avec un score vierge en 37.20 secondes. Jusqu'au bout, le clan néerlandais a d'ailleurs cru à la victoire puisque ni Hessel Hoekstra, ni Grégory Cottard, ni Marcel Marshall, avant-dernier concurrent à s'élancer, n'ont réussi à faire mieux. Ne restait plus que l'Irlandais Daniel Coyle, en selle sur Oak Grove's Carlyle (Casall), avec qui il remportait une épreuve cotée à 1.50 mètre il y a quelques jours lors du CSIO5* de Vancouver. Et ce sont finalement eux qui ont franchi la ligne d'arrivée en ayant signé le double sans-faute le plus rapide (36.69 secondes), venant ainsi faire s'envoler les espoirs de victoire du clan néerlandais !

Au bout du suspens, le Grand Prix du CSIO5* de Rotterdam est ainsi revenu à Daniel Coyle et Oak Grove's Carlyle, qui devancent Kevin Jochems et Cornetboy, deuxièmes, ainsi que Julien Epaillard et Caracole de la Roque, troisièmes. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que, dans ce Grand Prix, les Français - deuxièmes de la Coupe des nations vendredi - ont encore prouvé qu'ils n'avaient toujours rien perdu de leur excellente forme. Grégory Cottard et Bibici se classent cinquièmes, devant Kevin Staut et Bond Jamesbond de Hay, sixièmes. Avec quatre points lors du premier tour, Roger-Yves Bost et Ballerine du Vilpion (Baloubet du Rouet) sont dix-neuvièmes.

Pour consulter les résultats complets de ce Grand Prix, cliquez ici.