Cordial continuera sa carrière sous couleurs allemandes
mardi 25 février 2020

Cordial et Mégane Moissonnier
Cordial et Mégane Moissonnier © Jean-Louis Perrier

Le puissant étalon holsteiner Cordial, de plus en plus remarqué sous la selle de Mégane Moissonnier, va poursuivre sa carrière sportive avec une jeune cavalière allemande, Rebecca Pohl.

Fils de l’exceptionnel Casall, Cordial a débuté sa carrière sportive sous la selle d’Emmanuel Portet par quelques parcours de formation à 4 et 5 ans avant de rejoindre le piquet de Laurent Guillet, le Toulousain et le cavalier de l’Ain étant souvent associés dans le commerce de chevaux de haut niveau. En 2018, Cordial a évolué sous la selle de Nicolas Delmotte avec des premiers classements sur des épreuves à 1,50m. L’an dernier après son accident en début de saison à Cagnes sur Mer, Laurent Guillet a confié une bonne partie de son piquet, dont Cordial, à Mégane Moissonnier. Tout poids plume qu’elle est, la Bressane n'a pas tardé à trouver le bon feeling avec le puissant Holsteiner ! Leur saison se termine sur le CSI 5*W  de Lyon après une 4e place dans le GP du 4* de St Tropez Hubside Tour. 

2020 avait bien commencé avec un enchainement de sans faute au CSI 2* d’Oliva dont une 4e place dans un GP de mi février mais sous le ciel d’Espagne le commerce va bon train ! Il y a quelques semaines, à l’occasion d’une rencontre avec Mégane Moissonnier (à lire dans notre prochain magazine L’EPERON, en kiosques dans quelques jours !) s’entrainant avec Laurent Guillet, celui-ci nous confiait que Cordial avait bien failli s’envoler pour la Chine et que les offres ne cessaient de se présenter pour le puissant bai. Celle de l’Allemande Rebecca Pohl a été convaincante. C’est donc sous la selle de cette jeune cavalière de 23 ans (comme Mégane !) qu’on a vu dans des épreuves U-25 et dans des CSI 3* que Cordial, 11 ans, évoluera désormais, retrouvant une écurie dans son pays natal.

Etalon agréé Selle Français, titulaire d’un ISO 157, il a 19 naissances enregistrés au SIRE en 2019.