Coup d'essai et coup de maître pour Bryan Balsiger !
dimanche 20 octobre 2019

Bryan Baslger et Clouzot de Lassus Oslo 2019
Bryan Baslger, Clouzot de Lassuset leur groom Guiblin-Miche Melusine © FEI/Satu Pirinen

Depuis son titre de champion d'Europe Jeunes Cavaliers en 2017, Bryan Balsiger a parcouru un sacré chemin ! Pour preuve, le Suisse vient de s'adjuger son premier Grand Prix Coupe du Monde à Oslo.

Un joli plateau de cavaliers et de chevaux avait fait le déplacement jusqu'au coeur de la capitale norvégienne pour y courir la première étape du circuit Coupe du Monde. Trente-neuf couples ont pris le départ du Grand Prix et douze en sont sortis sans la moindre pénalité. Passé parmi les premiers au barrage, Bryan Balsiger a mis la barre très haute. "Je savais qu'il y avait des cavaliers très rapides derrière moi donc je devais prendre des risques et je suis très heureux que cela ait marché", détaillait Bryan. En effet, Peder Fredricson associé à son crack H&M All In et Steve Guerdat en selle sur Alamo ont bien failli être plus rapides, mais aucune de ces deux paires n'a réussi à maintenir toutes les barres sur les taquets. Le Suisse s'est même payé une petite frayeur en réalisant une grosse georgette en fin de parcours. A la fin, c'est bien Bryan qui l'a emporté. Une belle réussite pour le neuchâtelois qui a participé à de belles épreuves à l'instar de la finale Coupe des nations à Barcelone et des CHI et CHIO de Genève et d'Aix-la-Chapelle. Il déjà engrangé quelques belles victoires mais celle-ci est la toute première sur le circuit indoor. Cette consécration, le cavalier la met volontiers à l'actif de son partenaire, Clouzot de Lassus, un hongre de onze ans par Ugano Sitte qu'il monte depuis trois ans. "Il se donne à 200% sur chaque concours. Ensemble nous avons gagné l'or aux Europes et aux championnats de Suisse, mais cela représente la plus belle de notre carrière. Clouzot est vraiment brave, il y met tout son coeur à chaque fois !", confesse-t-il. Il devance Luciana Diniz avec son excellent Vertigo du Désert et Geir Gulliksen sur VDL Groep Quatro.

De retour sur leur circuit préféré, Olivier Robert et Tempo de Paban ont réalisé un double sans-faute. L'alezan sautait si fort que son cavalier s'est retrouvé catapulté dans les airs ! Forcément le chronomètre n'était pas le plus rapide mais suffisant pour leur offrir la quatrième place, de quoi marquer de précieux points en vue de la finale. Son compatriote, Kévin Staut en selle sur Viking d'la Rousserie, a lui aussi marqué des points grâce à sa huitième place. Le couple a simplement concédé une petite faute sur l'entrée de double au barrage. 

Tous les résultats : ICI.