Coupe du monde : Allen à Toronto, Sternlicht à Thermal
dimanche 10 novembre 2019

Adrienne Sternlicht et Benny's Legacy CSI 5*W Thermal 2019
Adrienne Sternlicht et Benny's Legacy se sont imposés dans le GP Coupe du monde de Thermal, pour leur troisième compétition ensemble seulement © FEI/Shannon Brinkman

Si l'étape Coupe du monde de Vérone rendra son verdict cet après-midi avec le Grand Prix Dominical, les étapes de la ligue nord-américaine de Toronto et Thermal ont sacré Bertram Allen et Adrienne Sternlicht cette nuit.

A Thermal, il fallait trouver la clé du double sans-faute sur les parcours imaginés par Alan Wade pour espérer monter sur le podium du Grand Prix. Dernière à s'élancer dans un barrage qui réunissait cinq concurrents, Adrienne Sternlicht, associée à Bennys Legacy, a filé droit vers la victoire, abaissant les chronomètres de deux autres représentants américains : Keri Potter/Ariel de la Sirène, 2e, et Adam Prudent/Baloutinue, 3e. "C'est mon troisième concours avec Benny Legacy et déjà mon troisième barrage. Le parcours de vitesse correspondait bien au cheval. Il n'est pas particulièrement rapide, mais il est incroyablement respectueux. J'ai essayé de lui donner un parcours fluide et de tirer parti de sa galopade, j'ai gagné du temps où j'ai pu et je lui ai proposé  quelques défis sur certains abords", analyse la gagnante. Outre l'aspect sportif, cette victoire a amené beaucoup d'émotion : "Le nom du cheval vient du nom de l'homme irlandais qui l'a acheté foal, décédé peu de temps après", explique Adrienne. "C'est une histoire très spécial : mon groom e ma manager Emma Chapman était avec lui la nuit avant sa mort. Pour Emma, quand le cheval est arrivé, ca a été beaucoup d'émotion. Jeudi était d'ailleurs l'anniversaire de sa mort. Les personnes qui ont connu Benny ne cessent de dire que le cheval lui ressemble énormément !". 

Bertram Allen : " Une victoire inattendue"

A Toronto, autre chef de piste, mais pas beaucoup plus de parcours parfaits ! Seuls quatre couples se sont qualifiés pour le barrage sur le parcours dessiné par le Canadien Michel Vaillancourt. Des couples en forme puisque tous ont de nouveau signé un parcours vierge de toute pénalité. C'est donc le chronomètre qui a départagé les concurrents. A ce jeu, le moins chanceux a été Ben Maher/Tic Tac, qui conclut au pied du podium, derrière Brian Moggre, qui s'imposait déjà en GP Coupe du monde la semaine dernière, 3e avec MTM Vivre le Reve. Jos Verlooy et Igor, 2e, n'ont pu faire mieux que Bertram Allen/GK Casper, dernier à s'élancer. L'Irlandais ne s'attendait pas à cette victoire : " Ca lui donne une saveur encore plus douce !". Le jeune cavalier connait bien son cheval de 11 ans, qu'il forme depuis les cinq dernières années. Si il a toujours cru en lui, il a mis du temps à apprivoiser la sensibilité du fils de Canto 16 : "Casper a toujours été fantastique. C'est un très bon sauteur, bourré de respect. L'amener sur ces hauteurs a mis du temps : habituellement, les chevaux font leur première saison à ce niveau vers l'âge de 9 ans, lui débute seulement. Je n'étais pas très serein au premier tour - toute la semaine en fait pour être honnête. Il est entré en piste le premier jour de compétition en étant très tendu et regardant. Il n'était pas censé venir en tant que mon cheval de tête ici, il a du prendre sur lui. Je savais que si la première manche se passait bien, j'aurais moins à m'inquiéter ensuite je pourrais vraiment lui demander de mettre un coup de collier au barrage. Et tout s'est déroulé parfaitement !". 

Les résultats de Toronto ICI

Les résultats de Thermal ICI