Création du Rolex Grand Slam !
vendredi 26 avril 2013

Création du Rolex Grand Slam !
La création du Rolex Grand Slam soutenue par Meredith Michaels Beerbaum, Eric Lamaze et Steve Guerdat

Aix-la-Chapelle, Spruce Meadows et Genève. Voici les trois prestigieuses étapes du tout nouveau Rolex Grand Slam of show jumping, dévoilé ce midi à Göteborg. Le cavalier qui gagnera ces trois Grands Prix d’affilée empochera 1 million d’euros !

Face à la montée en puissance de Longines sur les plus gros événements de saut d’obstacles (nouveau sponsor-titre du classement mondial, de la Coupe du monde à partir de l’hiver prochain, de la Furusiyya Nations Cup, du Global Champions Tour ou encore des Masters…), Rolex contre-attaque ! L’horloger suisse a profité des finales Coupes du monde pour présenter son Grand Slam of show jumping, qui s’appuie sur trois concours historiques, desquels il est déjà partenaire depuis de longues années : le CHIO d’Aix-la-Chapelle (créé en 1898), le CSIO de Spruce Meadows (créé en 1976) à Calgary, et le CHI de Genève (créé en 1926) en Suisse.

Le principe ? Un million d’euros en jeu pour le cavalier qui réussira à gagner ces trois Grands Prix à la suite. Le pactole pourra donc aussi bien tomber en Allemagne, au Canada ou en Suisse : tout dépendra du premier Grand Prix remporté… Il y a aussi un bonus de 500 000 euros pour celui qui arrive à en gagner deux d’affilée et un autre bonus de 250 000 euros pour celui qui décroche 2 de ces 3 Grand Prix (quand ce n’est pas à la suite)…  Le Rolex Grand Slam repose sur le cavalier et non sur le couple donc il peut être raflé grâce à plusieurs chevaux. Autre particularité, deux cavaliers de moins de 25 ans participeront à chacun de ces Grands Prix. « Et il n’y a pas de limite de temps fixée. C’est un concept que nous lançons et que nous souhaitons faire vivre sur le long terme », a souligné l’ancien champion de tennis, Arnaud Boetsh, directeur de la  communication et de l’image de Rolex.

Le renforcement de son partenariat avec ces trois organisateurs augmente aussi dès cette année la dotation de deux de trois Grands Prix : celui d’Aix-La-Chapelle fait ainsi un bond de 350 000 à 1 million d’euros ( !) et celui de Genève passe à 500 000 euros. Celui de Calgary était, quant à lui, déjà doté à 1 million de dollars canadiens.

Présents aux côtés des organisateurs lors de la conférence de presse, Meredith-Michaels Beerbaum, Steve Guerdat et Eric Lamaze, qui ont chacun déjà gagné un de ces Grands Prix, ont évidemment salué l’attractivité de ce nouveau challenge. « Spruce Meadows est le superbowl du jumping »,  a résumé Eric Lamaze, alors que Steve Guerdat  comparait le Grand Slam à la ligue des champions de football.
 

Commentaires


CLAUDE G | 26/04/2013 22:05
claude.girerd : ne serait on pas en train de se rapprocher des courses de galop ? Triste évolution des couples ... et "en plus du foot ball !!!!! autre sport ,dommage