Doda soumet Doha
samedi 19 mars 2011

alvaro de Miranda
Alvaro de Miranda © Scoopdyga

Tête d’affiche sur les 4X3 m en ville et sur le programme officiel avec Ashleigh, Doda le restera pour la prochaine édition à Doha ! A l’issue d’une seconde manche très fautive le Brésilien a mis une pression salutaire dans un stade où l’ambiance s’est quelque peu réchauffée !

Après les nombreux sans-faute des deux jours précédents comme de la première manche(17), Frank Rothenberger avait mis la barre très haute pour le second tour réservé aux 18 meilleurs… tous sans-faute ou presque (Pius Schwizer 1 point) donc, le premier des 4 points étant malheureusement Simon Delestre après une accroche de Napoli du Ry sur le n°8… qui fit durer le suspense de sa qualification jusqu’au dernier en piste !

Nombre de chevaux redécouvraient avec surprise dans le Middle Est les difficultés typiques des grandes pistes extérieures : rivière de 3,80 m dès le n°5, en n°8  triple spa, vertical, oxer, puis six foulées et un vertical à plus d’1, 60 m. Virage à 90° vertical 1,55 m avant un choix décisif 6 ou sept foulées pour aborder un double de bidet (vertical 1,50 deux foulées oxer massif 1,50X1,80 m). Autrement dit, pas le temps de souffler dans cette piste ronde, où un temps très juste obligeait  de surcroît les cavaliers à un tempo soutenu. Moralité seuls les chevaux qui paraissaient les plus frais à la sortie du premier round réussirent à tirer leur épingle du jeu. Seul tricolore à repartir - Michel Robert/Kellemoi de Pepita comme Bosty/Idéal de la Loge restaient sur une faute – Kevin Staut se heurtera comme la plupart à la rivière et au triple où le Prestige de Hus fautera à deux reprises :  13 points ! Le score le plus à la mode du jour, 5 sur 18 ! Seuls  Denys Lynch premier en lice avec All Inclusive (5e avec 1+1 point), puis Luciana Diniz (4e, 0+1 point) avec un Lennox déconcertant d’aisance ne trébucheront sur aucun obstacle, mais sur le chrono dans la première moitié d’épreuve. Dans les (petites !) tribunes où quelques centaines de personnes avaient rempli les sièges on commençait à penser que le spectacle allait tourner court faute de barrage. Onzième en lice, Alvaro de Miranda ramena l’espoir en signant un second tour d’une grande fluidité avec son gris haut perché, Ashleigh Drossel Dan et surtout vierge ! L’élimination de Ludger  Beerbaum à l’entrée du double de bidet que Chaman refusa d’aborder ramena le doute. A l’avant dernier passage toujours pas de barrage en vue ! Mais après six semaines en famille en Floride Meredith Michaels-Beerbaum était remontée à bloc ! Avec son « jeune cheval » de 18 ans, Shutterfly, qu’elle retrouvait à peine, ils surfèrent avec un plaisir évident sur les difficultés. Moins à l’aise, surtout en fin de Tour où l’ex-numéro 1 mondial, Pius Schwizer,  du l’aider à prendre de la marge, Carlina, 10 ans, imita son aîné en termes de résultat pour offrir un barrage à trois !

Parti sur une grande galopade qu’il maintiendra jusqu’au bout tout en osant un virage très court, un abord de biais bien travaillé, Alvaro de Miranda Neto poussa ses poursuivants à la faute… Schéma qu’ils suivirent sans discuter ou presque ! Une mauvaise foulée pour Meredith Michaels-Beerbaum et Shutterfly en sortie du double, un abord trop près pour l’helvète et sa talentueuse baie, la messe était dite. Cette première des dix manches du Global Champions Tour revenait à Doda, sincèrement ému par cette première victoire sur ce circuit qu’il soutient avec son épouse Athina Onassis, marraine du GCT, notamment en organisant une étape à Rio ! Si par hasard, ils avaient un problème pour boucler le budget avec le gain de ce Grand Prix surdotée (475000 euros au lieu de 300 000 euros pour la plupart des étapes), voilà le problème réglé !

Commentaires


SEBASTIEN R | 20/03/2011 11:50
Placer la barre haut, pas haute. Dut l'aider, pas du.