Domination féminine sur l’Amateur Gold Tour de Bourg-en-Bresse
samedi 25 mai 2019

Mathilde Cantero Amateur Gold Tour Bourg-en-Bresse
Mathilde Cantero et Verboise Margot sur l'Amateur Gold Tour de Bourg-en-Bresse

Le prix FFE Esthederm s’est conclu par une victoire sous les couleurs de l’Espagne avec Mathilde Cantero, sa dauphine grenobloise Pauline Didier se parant des titres de cette étape du circuit FFE Amateur Gold Tour Esthederm.

Le  succès du circuit fédéral Amateur Gold Tour ne faiblit pas, surtout lorsque les étapes sont associées à un concours prestigieux comme le CSI 4* de Bourg en Bresse-Ain. Les engagements se sont très vite remplis, et après les deux épreuves des premiers jours 60 couples se sont élancés cette fois sur la grande piste pour le Grand Prix aux couleurs d’Esthederm. Neuf, dont huit cavalières ont obtenu leur qualification pour le barrage, six restants à la porte pour un dépassement de temps. Habituée des chronos rapides, elle l’a prouvé déjà en s’imposant le premier jour, Mathilde Cantero n’a pas manqué le rendez-vous avec Verboise Margot, une jument qu’elle monte depuis trois ans et qu’elle a achetée l’an dernier. Mathilde, 26 ans, est installée avec son compagnon Eddy Seguin-Maure au C.E de Mâcon-Chaintré (71). Ostéopathe équin, elle intervient auprès de plusieurs écuries de compétition de la région. Au quotidien elle travaille  ses trois monture avec Eddy qui gère une quinzaine de chevaux, et en concours profite du coaching de Vincent Feuillerac pour avoir un avis extérieur et sortir de l’émotionnel du couple !  Il y a trois ans, elle a pris la nationalité espagnole qui était celle de ses grands-parents. "Ils sont arrivés d’Espagne sans rien et cela me tenait à cœur de leur rendre hommage. C’est vrai que c’est pratique aussi car ça permet d’avoir plus facilement des sélections sur les CSI  Amateurs et les 1* et 2*, et ainsi de faire des bons concours avec Eddy."

Du coup, si Mathilde Cantero remporte ce Grand Prix, c’est sa dauphine Pauline Didier qui est sacrée sur l’étape Amateur Gold Tour qui consacre les cavaliers courant sous couleurs françaises. Cette étudiante en comptabilité monte à l’Etrier du Dauphiné, près de Grenoble (38) et vit une belle histoire avec Heronville Ter Di acheté il y a six ans sur les conseils de Mylène Bournier, la monitrice du C.E des Chasses près de Romans sur Isère où elle a débuté très jeune. Dernière à partir, en assurant le sans faute avec Cedre de Mauge, Laure Bertrand prend la 3e place devant le jeune drômoise Eve Quinet, très rapide mais pénalisée d’une faute avec Waikiki K.

Tous les résultats : ICI.