Edwina Alexander et Itôt, sur son terrain et en beauté !
samedi 22 août 2009

valkenswaard9-alexander-itot
Edwina Alexander © 102

Courir chez soi, sur son terrain, avec des conditions climatiques idéales et sur un parcours bien dosé (par Uliano Verzanni) avantagerait il son homme ? En l’occurrence une cavalière, celle d’Itôt du Château, l’Australienne et compagne de Jan Tops le propriétaire des lieux, Edwina Alexander ?

C’est évidemment la question qui vient à l’esprit après ce Grand Prix de Valkenswaard, le dernier de la série qualifiant pour la finale du Global Champions Tour prévue à Doha du 11 au 14 novembre. Mais voilà, compte tenu de la qualité des concurrents qualifiés pour ce barrage et leur réputation dans ce genre de circonstances, nul doute que le succès d’Edwina Alexander et d’Itôt du Château fut acquis de haute lutte. On ne fait pas simultanément la pige à Meredith Michaels Beerbaum et Shutterffly, Michel Robert et Kellemoi de Pepita ou encore et surtout le champion Olympique Eric Lamaze et son turbo jet Hickstead, sans serrer au mieux chaque virage et trouver longue (foulée) salvatrice au finish !

Un vrai beau barrage à sept ou Michel Robert était bien le seul tricolore en piste. Appliqué, avisé, le doyen trouva le moyen de se placer entre la triple couronnée de la Coupe du Monde et le Canadien Olympique c’est dire son mérite et son retour en forme.Kevin Staut aurait pu -et bien aimé- y être de ce barrage. Le Prestige St Loïs avait bien sauté en première manche et il fit de même dans la seconde sauf… Oui à l’exception du vertical N°2, dos à l’entrée de piste et aux couleurs du Global Champion’s Tour… Le comble ! L’objectif poursuivi, la finale visée que ce saut un peu « vomi » risque de compromettre.

Vingt huitième au classement général avec 22 pts, à 3 pts des vingt quatrièmes ex-aequo (vingt cinq premiers au terme des huit Grands Prix qualifiés pour Doha) que sont Harrie Smolders et Lucinda Diniz, Kevin Staut va devoir compter avec quelques éventuels désistements. Déçu on l’imagine ! Comme Patrice Delaveau, qui à la dernière minute avait pu, à la suite de quelques forfaits, à commencer par celui de Roger Yves Bost, participer à ce dernier Grand Prix avec Katchina Mail. Après une première manche sans faute encourageante, la seconde fut décevante (4 fautes). Julien Epaillard avec Latina du Pitray (une faute) et Pénélope Leprévost avec Mylord Carthago (deux fautes d’affilée dans le double), malgré de beaux parcours d’ensemble, s’étaient trouvés pour leur part, écartés d’emblée de la seconde manche.

Au classement général du Global Champion’s Tour la victoire d’Edwina Alexander (65 pts) lui a permis de ravir la pole position à Patrick Mc Entee, tandis que Meredith Michaels Beerbaum est remontée en seconde position (62 pts) devant le belge (61 pts) et Marco Kutscher (52 pts) suivi de Michel Robert (49 pts) qui n’est sorti que trois fois sur le circuit mais a signé deux podiums : Arezzo (2 ème), Valence (4 ème) et après de longs mois d’absence, Valkenswaard (3ème) affichant donc le meilleur ratio d’efficacité sur ce circuit.