Entrée en matière
vendredi 15 août 2008

lamaze-hickstead HD
Eric Lamaze et Hickstead - Ph. Scoopdyga

Dire que cette première épreuve ne sert à rien est un peu fort, en tout cas elle n’intervient en rien dans l’attribution des médailles ! Attention donc à ne pas tirer de conclusions hâtives… par rapport aux nombreuses fautes allemandes par exemple.

     A écouter: le billet d'humeur de Xavier Libbrecht

Avec 10 points pour Christian Ahlmann/Coster et Ludger Beerbaum/All Inclusive (56e exaequo), 6 points pour Meredith Michaels-Beerbaum et Marco Kutscher/Cornet Obolensky (36e exaequo), autrement dit une 12e place au provisoire, les Allemands seraient proches de la faillite dans un championnat d’Europe ou du monde. Mais aux JO la règle est complexe (de toute façon rien n’est simple aux jeux !). La première épreuve est uniquement une qualificative pour la finale individuelle, les points d’aujourd’hui vont être cumulés avec ceux des deux manches de l’épreuve par équipe (dimanche et lundi) afin de dresser un classement des 35 meilleurs couples. Seuls ces 35 là seront donc invités à en découdre jeudi prochain dans une finale individuelle en deux manches où les compteurs sont remis à zéro. En somme, les Allemands sont suffisamment sûrs d’eux pour se permettre de monter cette épreuve en dilettante ! Les 73 autres couples ont en revanche pris les choses plus au sérieux, 28 d’entre eux sont sans-faute aux obstacles, certains ayant consommé un peu de temps pour toute fantaisie. Quand on rapproche les scores des équipiers cinq formations dégagent une belle homogénéité d’ensemble. Trois sans-faute et un 4 points pour les USA, la Suisse, le Brésil, et le Canada. Les Norvégiens font à nouveau belle impression. Mais bien entendu tous les couples ne se sont pas investis au même degré, la comparaison est donc un peu faussée. S’ils risquent d’être difficiles à reproduire une fois la compétition réellement lancée, les très beaux tours sans faute de l’Azerbaïdjanais, Jamal Rahimov et « notre » Ionesco de Brekka (écurie Nelson Pessoa), du Hong-Kongais, Patrick Lam/Urban (écurie Dietmar Gugler), ou des japonais Taizo Sugitani/California (écurie Henk Nooren) et Eiken Sato/Cayak (écurie Axel Verlooy) sont à souligner. Les choses sérieuses commenceront donc dimanche. Demain, le dressage revient sur le devant de la scène avec le GPS et nos deux français.

Résultats de la première qualifPhoto d'archive