Finale du jumping paraéquestre à Equitalyon
jeudi 27 octobre 2011

arnoux
Bruno Arnoux et Lutin de la Croix © www.scoopdyga.com

Cette saison, pas un cavalier n’a réussi le grand schlem (4 victoires d’étapes) sur le circuit des championnats de France CSO paraéquestre, la finale d’Equitalyon au quotient 1,5 sera donc déterminante. Encore un moment de suspens, avec les étapes Coupe du monde de dressage et de CSO, pour le public d'Equita'Lyon

Que ce soit pour briguer la victoire du circuit/challenge 2011 ou pour le seul bonheur de s’illustrer sur la prestigieuse piste d’Equita'Lyon, tous les concurrents du paraéquestre on bien prévu de « tout donner » (comme dirait certains cavaliers-consultants sportifs sur Equidia), samedi 29 octobre en fin d’après-midi. Après  6 étapes, (St cirant du Jambot, le CSIO de La Baule, les CSI de Vimory Blaye Chalet, et le Cossé Brissac à l’Etrier de Paris),  dont seule les 4 meilleurs résultats sont retenus, quelques cavaliers se détachent.

En paraéquestre Elite, Bruno Arnoux part avec une longueur d’avance dans la mesure où ses deux poursuivants directs José Letartre et Jonathan Gauthier sont au moins 8 points derrière.  Bonne avance également de la cavalière malvoyante Cindy Duval déjà sacrée l’an passé  en paraéquestre 1. Les choses sont plus ouvertes en para équestre 2 où Audrey Florenceau et Guillaume Bien Aimé se tiennent à deux points, à l’avantage de l’amazone.

En paraéquestre 3, même si elle a rejoint le circuit en deuxième partie de saison Constance Coubris a si bien fait les choses qu’elle se retrouve confortablement en tête, et à moins d’une contre performance à Lyon elle a toutes les chances de s’offrir à 17 ans, son premier challenge paraéquestre.

Quant au paraéquestre 4 (non voyants guidés), Ophélie de Favitski et Salim Ejnaini sont carrément au botte à botte, à égalité parfaite de point. On retrouvera aussi dans cette catégorie le tandem formé par Michel Robert et Laetitia Bernard qui semble enfin avoir trouvé un nouveau cheval d’avenir.