George Morris suspendu à vie : le monde équestre prend la parole
vendredi 09 août 2019

George Morris
George Morris est suspendu à vie par la fédération américaine © Scoopdyga

La nouvelle est sortie en début de semaine : l'Amércain George Morris a été suspendu de façon permanente par SafeSport et la fédération équestre des Etats-Unis pour "comportement sexuel répréhensible impliquant un mineur".

A l’âge de 81 ans, l’ancien cavalier et chef d’équipe américain George Morris fait face à une suspension permanente pour « comportement sexuel répréhensible impliquant un mineur ». Les faits auraient eu lieu entre 1968 et 1972. Cette sanction suit une enquête réalisée par l’organisme américain SafeSport, et est la plus dure qui puisse être infligée. Comme l’a indiqué la porte-parole de la fédération états-unienne Sonja Keating au New York Times, cette enquête a confirmé les allégations allant à l’encontre de Morris, permettant à SafeSport de prendre cette décision, et à la fédération de l’appliquer.

George Morris a fait appel contre cette suspension, et s’est exprimé via un communiqué de presse sur son site :

« Je suis profondément troublé par les résultats trouvés par l’US Center for SafeSport concernant des allégations sans fondement au sujet d'incidents qui auraient supposément eu lieu entre 1968 et 1972. Je conteste ces résultats de tout mon cœur et suis actuellement en train de suivre le processus afin de les remettre en cause. J’ai dédié toute ma vie au sport équestre et au développement de futurs cavaliers, coachs et athlètes olympiques. Toute allégation suggérant que j’aie pu agir de quelconque façon nocive contre tout individu, la communauté équestre dans son ensemble, et le sport que j’aime, est fausse et blessante.

Je partage la détermination de notre communauté à protéger la santé et la sécurité de tous nos athlètes qui ont besoin d’une aide fiable et d’encouragement, quel que soit le niveau, ce que j’ai pu fournir pendant plus de 50 ans. Je continuerai, comme je l’ai toujours fait, à soutenir fièrement l’équitation et son développement dans le monde ».

Le monde équestre prend la parole

Aucune enquête judiciaire n’ayant eu lieu, ni de jugement pas des tribunaux rendu et la présomption d’innocence s’appliquant, de nombreuses personnalités de l’équitation ont décidé de s’exprimer quant à cette suspension, à l'instar du Capitaine Brian Cournane ou encore de Katie Prudent. Depuis les Jeux panaméricains, Robert Ridland et Beezie Madden ont tous les deux communiqué leur ressenti à Chronicle of the Horse.

« Pendant toute ma carrière et surtout avec mon rôle actuel, j’ai vu George comme un collègue de confiance, un mentor et par-dessus tout un ami cher. Ces nouvelles sont très décevantes, toutefois, le système est extraordinairement rigoureux, et je suis confiant quant au fait qu’il sera entendu de façon juste et équitable pendant tout le processus. Par-dessus tout, George a toujours soutenu le système américain, et nous espérons que nos cavaliers ici à Lima l’ont rendu fier », a dit le chef d'équipe.

« Ce fut un choc d’apprendre que George Morris, qui a toujours été un superbe mentor pour moi, était banni à vie par le Center for SafeSport. Je soutiens totalement SafeSport et alors que je ne connais pas les faits de cette affaire ni ceux d’autres, je ne peux qu’espérer que justice sera faite pour les victimes et l’accusé. Etant actuellement au Lima représentant mon pays aux Jeux panaméricains, ma concentration est dirigée vers mon équipe, mon pays et mon cheval », a dit la cavalière.

Le Canadien Eric Lamaze s’est lui prononcé via le groupe « I STAND WITH GEORGE » (je soutiens George) : « Ceci est absurde, je connais George Morris depuis 35 ans et j’ai le plus grand respect pour cette légende de notre sport. Je suis fier de le considérer comme ami, il a donné des masterclass dans le monde entier et a tant fait pour l’équipe américaine, ainsi que former plusieurs des meilleurs professionnels du sport actuel. […] Ce dont il est accusé d’avoir fait en 1968 est une blague, cela y ressemble bien. Qui l’accuse après tant d’années ? Pourquoi le désigner coupable de quelque chose dont nous avons des informations depuis 51 ans ? Est-ce un client en colère ? Est-ce une personne qui veut de l’attention ? Qui est cette personne ?  

Voir mon ami être accusé de quelque chose de la sorte sans informations supplémentaires est ridicule, pendant 51 ans il n’a eu aucun problème ni accusation. George n’apporterait jamais de honte au sport qu’il aime et je suis certain que beaucoup d’autres cavaliers pensent la même chose. […] Je suis prêt à me battre, j’espère que tout le monde l’est. Je suis très peiné par cette accusation datant d’il y a 51 ans et j’espère que les personnes retrouveront leurs esprits, se rétracteront et s’excuseront envers cet homme ».

Si la décision de SafeSport se dit être finale, l'appel interjeté par George Morris pourrait conduire à ce qu'il soit entendu par un arbitre indépendant.