Grand National Marolles en Brie : Matthieu Billot en super forme
dimanche 13 mai 2012

marolles Matthieu Billot et Pardoes
Matthieu Billot et Pardoes © Béatrice Fletcher

Sur les 66 partants du grand prix de la ville de St Maur, support de la 3ème étape du Grand National, seuls 3 bouclent un sans faute. Grâce au principe des « Super 10 » (étendu à 11 pour l’occasion), sept autres couples accèdent malgré tout à la seconde manche.

Pour ce grand prix dominical qui venait clôturer trois jours de concours organisé par la mairie et le centre équestre des Bagaudes, peut-être le chef de piste Jean François Morand avait-il visé un peu haut pour le plateau de cavaliers présents. Soit, les cotes sont les cotes, 1m50, mais le triple, face à la barrière, en aura tout de même rebuté plus d’un. En fin de première manche, outre les trois sans fautes (Matthieu Billot et Pardoes, François Giffon sur Korrigan D'Olen et Mathieu Laveau en selle sur Lambre du Chêne, Jean Le Monze sur Priam d’Isigny boucle lui aussi sans pénalité aux obstacles, mais avec un point de temps dépassé. Pour les autres, le jury enregistrait des scores inhabituellement lourds à ce niveau d’épreuves, soit plus de dix cavaliers à huit points, vingt autres entre 12 et 32 points, tandis que neuf couples décidaient carrément de jeter l’éponge. Lors de la phase finale, qui se courait à un train d’enfer sur une piste débarrassée de la majorité de ses obstacles, les meilleurs s’en sont donnés à cœur joie. A ce petit jeu, c’est Mathieu Billot qui l’emporte pour les couleurs du Haras D’Ick, en 43’’63, sur un Pardoes en pleine forme, pour la plus grande joie de son cavalier qui tenait à rendre hommage à toute son équipe, et à ses parents pour leur soutien. Presque 4 secondes derrière celui qui sera sacré meilleur cavalier du concours, également double sans fautes, on retrouve François Giffon, venu défendre les couleurs du team Zoe Com Selga, en selle sur son fils de Baloubet du Rouet, 14 ans, sacré meilleur étalon de la génération des « K » en 2011 « Je l’ai acheté à son naisseur lorsqu’il avait sept ans, j’en ai la moitié avec lui. Il a des moyens extraordinaires, un peu de caractère comme son père, mais il a déjà quelques performances à son actif, comme 5ème du grand prix 4* de Bourg en Bresse, il a participé au CSIO de Zagreb, à Equita Lyon, et aux championnats de France Elite. Cette année, il tourne peu, mais dans trois semaines il va courir à nouveau le CSI4* de Bourg. » Ce cavalier installé à Cluny (71), qui dispose d’un piquet choisi de six chevaux de saut d’obstacles, a décidé récemment de se lancer dans l’endurance avec quatre nouveaux chevaux, et va bientôt courir ses premiers 120km. En troisième position, Mathieu Laveau, venu de Nantes, termine à une très belle troisième place en selle sur Lambre de Chêne, qu’il monte depuis cinq ans, et qui appartient toujours à ses « premiers clients mais toujours fidèles, Anne et Philippe Baratte de l’Elevage du Chêne. « Le tour d’aujourd’hui était bien assez difficile, mais nous espérons mon partenaire Yannick Gaillot et moi, être encore en tête à l’issue de cette troisième étape pour l‘écurie Cheval Shop Tritum. Pour l‘instant, on s’en sort bien »
.

Peu de bouleversements pour la suite du classement puisque Jean Le Monze termine 4ème pour le compte de l’écurie Harley Davidson Grenoble-Equipouss. « J’ai Priam d’Isigny depuis qu’il a six ans. Il a fait une très bonne progression en sept ans et commencé à faire quelques grands prix. Cette année, il confirme sa qualité, car j’ai fait cinq grands prix, il est quatre fois classé. Il a encore une bonne marge de progression, je vais l’emmener encore un peu plus haut, mais tranquillement.» Alexandra Francart se classe 6ème avec Doremi, tandis que Alain Bourdon (Kassandre Erger*Val'Id) termine 7ème, Tony Hanquinquant (Pearl Harbour) est 8ème, Mathilde Nouvion (Prem' Dollar Boy) 9ème, et Olivier Tharreau (Cassinis Classic Touch) 10ème , tandis que Mathieu Billot ferme la marche des cavaliers classés avec sa seconde monture Nandy D'Abbetot.

Ravi de ses équipes, monsieur le député maire Hubert Plagnol se disait également très fier de sa nouvelle terrasse, des tribunes, et du nouveau village exposant. « Pour l’année prochaine, nous aurons terminé la rénovation des boxes pour faire en sorte d’accueillir au mieux les cavaliers et les chevaux, sur ce site qui est devenu un rendez vous incontournable du calendrier sportif national. A noter, le centre équestre de Marolles en Brie, seul établissement français géré par une mairie à accueillir le circuit du Grand national, a relevé ce challenge avec panache grâce à une équipe formidable ».

Résultats complets sur http://www.saint-maur.com ou http://www.ffe.com