Guy Rohmer, un vétéran en or !
vendredi 16 juillet 2010

rohmer-pagny
Guy Rohmer et Pagny du Fleury

Guy Rohmer, 66 ans, avait déjà ramené à plusieurs reprises des titres de champion de France Vétéran sur la Côte d'Opale. Mais des médailles d'or cueillies aux championnats d'Europe, jamais.

L'exploit du gérant du centre équestre d'Hardelot (62) est d'autant plus remarquable qu'il signe un très beau doublé. A Bern, en Suisse, le week-end du 11 juillet dernier, il est monté sur la plus haute marché du podium en compagnie des trois autres membres de l'équipe de France (Elisabeth Guyot/Nazidja d’Agnoun, Edmond Milot/Fado du Murier et Alain Lorre/Hattolas) dans le cadre de la Coupe des nations, mais également en individuel. C'est en compagnie d'un fils de Nabab de Rêve, Pagny du Fleury, cheval de sport belge âgé de 11 ans et régulièrement monté par la fille de Guy, Valérie, que le Nordiste a réalisé une telle performance.

Revenu dans son fief avec les honneurs et félicité par ses proches, Guy a assimilé son championnat à « un scénario parfait ». Un secret ? Éviter la pression et soigner chaque parcours. « La première manche, au chrono, s'est plutôt bien passée, a expliqué Guy Rohmer. Dans un bon train, je termine 4e, à moins d'une seconde du premier. Je devais donc tenir la distance le reste de la compétition ». Une technique qui conduit l'équipe de France et Guy Rohmer à gagner des places au classement. « Lors des deux manches suivantes, dans la Coupe des nations, deux de mes adversaires me devançant au classement provisoire ont craqué. Nous avons remporté la Coupe, et la pression est redescendue le temps d'une journée. Dans le Grand Prix, le dernier jour de la compétition, il restait donc un cavalier susceptible de me souffler la victoire. Après mon parcours sans faute, en sortant de piste j'ai jeté ma bombe et levé les bras au ciel. Je crois qu'il a été quelque peu déstabilisé ». Et en effet, le principal concurrent de Guy Rohmer termine avec 8 points, laissant la victoire au Tricolore.

Bien évidemment, cette victoire est une véritable consécration pour Guy Rohmer qui n'hésite pas à faire de multiples kilomètres pour se rendre sur les plus beaux terrains partout en France et à l'étranger. Le cavalier admet cependant que le plaisir du sport est toujours au rendez-vous. « Malgré mes longues années d'expérience, j'apprécie toujours autant cette sensation si particulière que vous procure le mouvement du cheval qui saute, explique le cavalier. Cette performance me conforte également dans l'enseignement que j'apporte quotidiennement à mes élèves. Je prends ainsi conscience qu'il reste optimal » . Le cavalier admet qu'un second doublé du genre sera difficile à réaliser. Mais d'autres objectifs sont déjà dans la ligne de mire de Guy Rohmer: les championnats de France de Riom, qui se tiendront au mois de septembre prochain et d'autres CSI, dont celui de Vittel. Cette saison, Guy Rohmer souhaite également trouver de nouvelles pointures et acquérir deux chevaux de trois ans, afin de préparer l'avenir. Si nombre d'entre nous aspireraient à une retraite bien méritée à 66 ans, il n'en est rien pour Guy. Le Nordiste ne semble pas prêt de remettre son cheval au box.