Jacques Bonnet fait briller son Etincelle
lundi 19 septembre 2005

paris2005-bonnet-gracieux
Jacques Bonnet et Gracieux Ardent - Ph. Claude Bigeon

A l’Etrier de Paris, au cœur du Bois de Boulogne, c’est la tradition qui règne avec la 73e édition du Cossé Brissac. Mais, cette année, les organisateurs avaient fait un gros effort en refaisant complètement le sol de la piste et en agrandissant la carrière de détente tout en lui apportant un nouveau sol.

Des améliorations appréciées par les cavaliers, même s’il reste toutefois des bémols comme le problème des camions stationnés trop loin.

Construits par Serge Houtmann, les parcours se sont achevés sur un Grand Prix à 1m50 avec 10 400 euros de dotation et qui a accueilli 34 partants. Remporté en 2004 par Eric Navet et Gentleman Platière, l’édition 2005 revient à Jacques Bonnet et Etincelle de Moens (Papillon Rouge), une jument aguerrie à ce niveau qu’il partage avec Christian Baillet. Sur les sept barragistes en lice, Jacques Bonnet et Etincelle de Moens seront double sans faute et les plus rapides en 39’’10 soit une belle avance sur Roger Yves Bost et Jalis de Riverland (par Bleu blanc Rouge II) en 43’’74 puis Olivier Guillon associé à Ionesco de Brekka (par Dollar du Mûrier) en 50’’61. On trouvera ensuite Walter Lapertot et Utrillo Z, Christophe Grangier et Dragée Verte, Olivier Guillon et Ilvien des Mielles puis Mathilde Delaveau et Eclipse de la Bar. Jacques Bonnet fait partie des habitués du Cossé Brissac comme bon nombre de cavaliers de la grande région parisienne. “ Etincelle de Moens est une très bonne jument de Grands Prix nationaux, commentera-t-il. Cette année, elle a gagné le Petit Grand Prix de Jardy, mais elle compte dans son palmarès deux deuxième places au Grand Prix du CSIO de Rome. ” Jacques Bonnet vient très souvent à l’Etrier. “Il y a vingt ans, j’avais gagné ce Grand Prix avec Plein Soleil. C’est toujours un beau concours, cependant à cette époque la dotation était deux fois plus importante. Mais le sol est de qualité ” Jacques Bonnet avait deux montures sur le Grand Prix, Gracieux Ardent HN, son cheval de tête n’accède pas au barrage pour quatre points sur le dernier obstacle. Parmi les têtes d’affiche qui s’étaient déplacées à l’Etrier, on notera aussi à quatre points, Thierry Rozier et Polola La Silla, Eric Navet et Cadillac, Patrice Delaveau et Envoyé Spécial, Thierry Rozier et Dusty Star.