Jérôme Hurel assure avec Limex
dimanche 22 mars 2009

versailles9-hurel-limex
Jérôme Hurel et Limex © Claude Bigeon

Du 19 au 22 mars, le club hippique de Versailles (quartier de Porchefontaine) accueillait une nouvelle édition de son concours hippique national proposé pour la deuxième année dans sa version extérieure.

Après le Grand Prix Pro2 (1m35) remporté par Jérôme Hurel associé à Locxie, c’était l’épreuve phare, le Grand Prix de la ville de Versailles (1m45) qui clôturait ce dimanche. Construit pour la deuxième année par Michel Ismalun, ce parcours s’est avéré très délicat puisque sur les vingt-six participants, on ne compta aucun sans faute. Avec une rivière très fautive. « L’année dernière c’était une rivière barrée, ce n’était pas le cas cette fois-ci, commente le chef de piste. Sur tous les concurrents, il n’y en a eu que quatre sans faute sur cette rivière. » Alors qu’un barrage à quatre points se dessinait Jérôme Hurel et Limex concluaient cette première partie le couteau entre les dents avec l’envie de décrocher le seul sans faute et clore ainsi l’épreuve. Mais, non. Une barre tomba. C’est donc un barrage entre les seuls quatre 4 points qui allait départager les meilleurs du jour. Jérôme Hurel, un fidèle de Versailles de longue date ouvrait le bal avec Kaline de Rethorie, mais sortait de piste avec un quatre points (44’’03). Stéphane Frey associé à Joli Bai du Gué proposait le premier sans faute en 46’’15. Un chrono qui allait servir de guide pour les suivants. Etienne Dusart et Hixio Rouge cumulaient deux fautes (47’’72). Après une petite attente, le temps de préparer son deuxième cheval au barrage, Jérôme Hurel entrait en piste avec Limex avec une certaine sérénité. Il avait déjà fait une fois le barrage et partait cette fois-ci avec son cheval de tête. Jérôme Hurel n’a pas tremblé et déroulé le barrage avec des courbes bien serrées et sans faute. Le verdict du chrono lui donne deux secondes d’avance et la victoire (44’’15). « Limex ne loupe pas grand chose en cinq Grand Prix, avoue Jérôme Hurel son cavalier depuis l’été 2007. Il avait gagné le GP du CSI*** de Marseille en décembre 2008, il était ensuite troisième du GP du CSI*** de Nantes, troisième du GP de Villeneuve-Loubet en février et 8e du GP du Grand National à Villeneuve-Loubet le week-end dernier. Ce n’est pas ma première victoire à Versailles, j’ai déjà remporté ce grand prix, mais en indoor avec Etornella en 2000 ou 2001. » Dans les prochaines semaines, Limex sera à nouveau en piste à Jardy puis à Chantilly. « Nous avons subi la concurrence d’autres concours, mais je crois que le concours est apprécié des cavaliers, commente Jean-Pierre Aubert, le président du club hippique de Versailles. Il est bien placé en début de saison et restera un national l’année prochaine, même si on s’interroge sur l’éventualité de faire un international. »