Julien Epaillard et Félicie Bertrand se disputent les places d'honneur à Bordeaux
dimanche 09 février 2020

Julien Epaillard et Queeletta Bordeaux 2020
Julien Epaillard et Queeletta Bordeaux 2020 © Eric Knoll

Le Jumping International de Bordeaux a connu un heureux dénouement avec la victoire de Julien Epaillard dans le Grand Prix dominical et la deuxième place de Félicie Bertrand.

Les Français ont effectué une véritable razzia lors de cette édition du Jumping International de Bordeaux et terminent par une victoire dans le Grand Prix Land Rover. "Nous repartons avec cinq victoires en six épreuves", soulignait Thierry Pomel, heureux patron des Bleus aujourd'hui.  

Le parcours proposé par Jean François Morand a occasionné pas mal de fautes. "C'était une épreuve que je ne vais pas qualifier de difficile mais de délicate avec un chronomètre plutôt court", résumait Thierry. Le chronomètre a effectivement fait son oeuvre en excluant quelques couples du barrage à commencer par Michael Jung. C'était toutefois la première fois que Sportsmann S se lançait dans un Grand Prix, le gris étant d'ordinaire réservé aux épreuves intermédiaires, et son pilote semblait pleinement satisfait. 

D'autres couples seront à revoir dans le futur comme Marc Dilasser qui a présenté deux bons parcours entre hier et aujourd'hui avec l'agile Vital Chance*de la Roque ou encore Bryan Balsiger qui prend doucement ses marques avec Twentytwo des Biches, l'ancienne crack de Romain Duguet. Le public attendait mieux de Marcus Ehning et Comme Il Faut ou de Niels Bruynseels avec son excellent Delux van T&L mais il s'est finalement contenté d'un barrage à quatre enlevé superbement par Julien Epaillard.

Julien répond présent... Encore ! 

Rares sont les week-ends où Julien ne rentre pas avec une victoire ou un classement, Bordeaux n'a pas fait exception à la règle. Le Normand a été le seul à réaliser un double sans-faute le tout, avec le chronomètre le plus rapide. Il montait Queeletta, la jument avec laquelle il avait déjà remporté l’épreuve majeure vendredi. "J'avais à coeur de me rattraper après mon loupé d'hier soir (il a concédé huit points avec Toupie de la Roque, ndlr)", avouait-il. La fille de Quality poursuit idéalement sa préparation en vue de la finale de Göteborg. 

Sultane, la confirmation

A la deuxième place se trouvent Félicie Bertrand et Sultane des Ibis, les gagnantes de l’an passé. Les deux complices n’ont pu éviter une faute sur le dernier. "C’est un peu rageant mais pas tant que ça. Même en étant sans-faute je n'aurais pas gagné, Julien était de toute façon plus rapide que moi. Quant à Sultane, je le répète à chaque fois mais elle est exceptionnelle, elle répond toujours présent. Quand je vois les parcours je me dit qu'elle ne va pas y arriver mais elle les saute de mieux en mieux", souriait Félicie. En un an, le couple a engrangé beaucoup d’expérience et cela se ressent en piste. "Notre victoire l'an passé nous a fait du bien, nous avons gagné en confiance et nous avons eu de bons résultats après. C'était bien de refaire une performance ici, ça montre que ce n'était pas un coup de bol (rires)", confiait la Normande. Pour Sultane, la saison indoor est désormais terminée, elle va profiter d'un mois et demi de repos avant de reprendre sa préparation en vue du CSIO de La Baule. 

Les résultats : ICI.