Jump Ambassadors : La France en bronze
dimanche 22 septembre 2019

Coupe des nations du Jump Ambassadors
Coupe des nations du Jump Ambassadors © Béatrice Fletcher

Du 20 au 22 septembre, le Grand Parquet accueillait le traditionnel rendez-vous européen des cavaliers vétérans, placé sous l’égide de l’AJA (International Association of Jumping Riding Ambassadors).

Quinze ans après sa fondation, l’AJA s’applique chaque année à proposer à ses 300 membres (cavalières à partir de 45 ans et cavaliers à partir de 49 ans), issus de 13 nations, un « Tour Ambassador » composé de douze rendez-vous sur les plus beaux sites de compétition d’Europe. Cette année, lors des épreuves d’ouverture du vendredi, ils étaient une cinquantaine dans le « Small Tour » sur 110, soixante sur le « Medium Tour » sur 115, et trente-cinq sur le « Large Tour » sur 120. 

Parmi les temps forts du week end, les Coupes des nations en deux manches du samedi après-midi. En lice sur le « Large Tour », sept équipes de quatre cavaliers, (Suisse, Allemagne, Italie, Europe, France 1 et 2, Hauts de France). Lors de la première manche, l’Allemagne et la Suisse s’installent en tête avec un total de 12 points, l’Europe totalise 14 points, les Hauts de France 15, la France (1) 17, l’Italie 18, et France (2) 24 points malgré un très joli sans faute de Jean Michel Faure en selle sur Tkomic de Pléville. 

Seules les six meilleures équipes sont rappelées pour la seconde manche, l’équipe de France 2 (Jean Michel Faure, David Vanommeslaeghe/LIberta Hubert Hannedouche/Amara Croze, Marie Christine Zimmer/Chicago) reste donc à la porte de l’ultime confrontation.  Les deux pays leaders confirment leur avantage, grâce à un score de 4 points, et se retrouvent à égalité avec un total de 16 points. L’équipe de France 1 opère une remontée spectaculaire grâce aux trois sans fautes de Guy Rohmer (Rigoletto du Clos), Jean Marc Royer (Saphir du Bassin) et Isabelle Séjourné (Queen of Lulu) tandis que Christophe Lègue (Thamise du Rozel) se voit pénalisé de 5 points. Lors du barrage, disputé par la cavalière suisse Carola Würgler-Hauri (Condor M) et l‘allemand Stefan Schewe (Morlano), le chronomètre tourne à l’avantage de l’équipe germanique qui s’adjuge la victoire, devant les Helvètes et la France qui doit se contenter d’une médaille de bronze pour un point. Comme chaque année, l’ensemble des cavaliers repartait de la remise des prix les bars chargés de cadeaux, notamment grâce au soutien de l’hôtel Mercure de Fontainebleau, sponsor de l’épreuve, qui proposait par ailleurs une soirée unanimement reconnue comme mémorable le vendredi soir. 

A l’issue de cette Coupe des Nations, Xavier Delalande, entraîneur des tricolores, le souligne « Il est toujours délicat de ne pas prendre en compte les cavaliers qui sont avec nous tout au long de l’année pour en intégrer de nouveaux, même s’ils sont de qualité, comme c’est le cas de Jean Michel Faure (ex-écuyer en chef du Cadre Noir de Saumur ndla) que j’ai choisi d’engager dans l’équipe de France 2. Je suis convaincu que par la qualité de son équitation, il deviendra rapidement nécessaire à l’équipe 1. Nous sommes à égalité de points avec les gagnants, et pénalisés par le temps, comme c’est souvent le cas dans les Coupes de Nations, mais c’est un résultat tout à fait satisfaisant. » L’entraîneur le précise, « le circuit pour cette catégorie de cavaliers se porte bien, la saison se clôture lors de la finale de Barcelone du 18 au 20 octobre, et nous sommes en train de finaliser le programme de la saison 2020. En 2019, nous avions tenté de limiter les déplacements en programmant davantage de concours dans le nord de l’Europe, mais nous nous sommes rendu compte que c’était une erreur pour nos amis Italiens par exemple. Nous prévoyons un nouveau rendez-vous en Autriche, ce qui nous permettra de découvrir des cavaliers locaux et de nouer des liens pour l’avenir, ce qui correspond en tous points aux objectifs de l’AJA. »

Lors de la Coupe des Nations « Small Tour », la Suisse s’impose avec un total de 8 points, tandis que la France décroche l’argent avec 12 points grâce à André Jactel/Czena, Monique Delmas/B NL, Philippe Loxq/Saphir Kerael, et Christophe Sicot/Cybelle de Frajus. L’Allemagne termine à égalité de points avec les tricolores, mais doit se contenter du bronze pour quelques secondes supplémentaires.  

Les résultats : ICI.