L'Allemagne tire encore son épingle du jeu au Sunshine Tour
samedi 28 novembre 2020

David Will
Avec un double sans-faute, David Will a de nouveau contribué à la victoire de l'équipe allemande © Scoopdyga

De nombreux cavaliers ont rallié le sud de l'Espagne pour courir la Coupe des nations du Sunshine Tour où pas moins de 17 nations se sont élancées, du jamais vu cette année ! Une fois de plus, l'Allemagne (Janne Friederike Meyer-Zimmermann/Chesmu KJ, Marc Bettinger/Undercover Z, Maximilian Lill/D-Cassina et David Will/C Vier 2) l'a emporté grâce à une seconde manche impeccable qui lui a repris de reprendre la main sur le Danemark, étonnant aujourd'hui, et l'Irlande. "Nous avons essayé de nouveaux chevaux et c'était une équipe complètement différente de celle présentée la semaine dernière au Portugal (lors de la Coupe de Vilamoura, ndlr). C'était décevant de perdre pied en fin de seconde manche mais nous finissons encore sur le podium, comme nous l'avons fait cinq fois sur les six Coupes des nations courues en un an", confiait le chef d'équipe irlandais Michael Blake.

Avec un tel plateau, la moindre erreur n'était pas permise, la France peut en témoigner. Marc Dilasser et Arioto*du Gèvres avaient lancé les Bleus de manière idéale en signant un bon parcours sans-faute. Cela s'est un peu plus corsé après les passages de Juliette Faligot/Arqana de Riverland et Alexis Deroubaix/Kitona de Muze (4pts) puis de Laurent Goffinet/Atome des Etisses (8pts). La France termine finalement neuvième, ex-aequo avec le Japon et la Belgique. Etant donné que seulement huit équipes étaient reprises en seconde manche, l'aventure s'est donc arrêtée un peu vite pour les Bleus. Décevant certes, mais pas de quoi s'affoler puisque la plupart de ces chevaux sont encore jeunes et relativement expérimentés, cela laisse plutôt présager de belles choses pour l'année prochaine.

Les résultats : ICI.