L'ascension éclair d'une superstar : Explosion W (partie 1)
mardi 07 janvier 2020

Explosion W
Explosion W © Eric Knoll

En deux ans, Explosion W s'est imposé sous la selle de Ben Maher comme l'un des meilleurs chevaux de la planète. Que ce soit à Doha, New-York, Madrid, Aix-la-Chapelle, la régularité de ce grand alezan au style parfois atypique n'a cessé d'impressionner. L'Eperon a retracé son portrait à travers les mots de son éleveur Willy Wijnen et de son cavalier.

A l'occasion du CSI 5*W de Lyon en novembre dernier, la World Breeding Federation for Sport Horses (WBFSH) récompensait les meilleurs éleveurs de l'année. Parmi eux, Willy Wijnen. Un peu plus tôt dans l'année, ce Néerlandais de 71 ans était également décoré du titre d'éleveur de l'année par le stud-book KWPN. En cause ? La réussite exceptionnelle d'Explosion W, le crack qu'il a fait naître il y a maintenant onze ans au sein de sa propriété à Berlicum, à quelques kilomètres à l'est de 's-Hertogenbosch aux Pays-Bas. "C'est juste incroyable, c'est l'un de des plus beaux accomplissements en tant qu'éleveur", confiait-il alors. Tout a débuté il y a un peu plus de trente-cinq ans avec une jument appelée Barina. 

Barina, une lignée polyvalente

Le père de Willy Wijnen était fermier, il a toujours côtoyé des chevaux, il en a monté et même possédé quelques uns dans les années 60. Pendant longtemps, Willy a toutefois préféré se consacrer à la réussite de sa propre entreprise. C'est en 1983 que sa passion pour les chevaux le rattrape et qu'il achète Barina (Sultan) pour 3750 florins (moins de 2000 euros aujourd'hui) "Tout a commencé avec elle. Elle a la même souche maternelle que Ideaal (Doruto) qui a tournée en Grand Prix de dressage avec Gonnelien Rothenberger", raconte Willy. L'homme est séduit par cette petite jument est devenue la base de son petit élevage. "Il y a eu beaucoup de compétiteurs dans cette lignée. Barina avait un niveau avancé en dressage et sautait 1,20m. Elle pouvait évoluer dans les deux disciplines et elle a transmis cette capacité à ses produits. Entre deux poulains, elle participait à des compétitions. Au total, elle a donné dix-sept produits. J'ai tout un livre sur elle, ses enfants, petits-enfants... C'était une jument incroyablement forte à la santé de fer. Tous les chevaux de cette lignée ont du sang et une excellente conformation. Ce sont de vrais athlètes avec de l'élasticité. Bon nombre d'entre eux sont très pratiques. Cette souche a donné à la fois des chevaux de saut d'obstacles et de dressage, dont le prometteur étalon KWPN Imposantos, qui possède la même grand mère maternelle qu'Explosion W", confiait Willy à la WBFSH. Depuis, Willy a choisi de garder quatre ou cinq juments pour la reproduction, toutes sont issues de Barina. Deux sont vouées à produire en saut d'obstacles, les deux autres en dressage. 

Chacco Blue x Baloubet du Rouet, le croisement explosif

Croyant résolument en la polyvalence de sa jument, Willy Wijnen croise Barina avec des étalons à vocation tantôt dressage comme Rubinstein Jazz et tantôt saut d'obstacles comme Daimler ou Grandeur. En 2000, il la confie à Baloubet du Rouet. "Je l'ai vu une fois en France avec Nelson Pessoa. J'ai toujours pensé que ce cheval avait quelque chose de spécial. Lorsqu'il était sous la selle de Rodrigo il montrait une aisance fantastique sur chacun de ses sauts. Toutefois, j'avais un problème quant au modèle de Baloubet mais celui de Barina était très correct et j'ai pensé qu'il pouvait compenser celui de l'étalon." Cela a donné Untouchable, une jument qui s'est illustrée sur 145 avec le Néerlandais Leon Thijssen puis la Suédoise Alma Björklund. "Elle avait beaucoup de talent mais elle avait un problème avec le dernier obstacle. Elle devenait tellement chaude et pressée qu'elle en oubliait comment sauter", raconte Willy. "Un jour j'ai vu Chacco Blue, je ne sais plus si c'était à Aix-la-Chapelle ou Neumünster, et plusieurs de ses produits. Il n'était pas le plus beau mais il a toujours éveillé un certain intérêt à mes yeux. Je n'arrivais pas à le sortir de ma tête, pourtant à cette époque il n'était pas aussi populaire que maintenant", confie Willy à la WBFSH. Il le croise avec Untouchable ce qui donnera Explosion W, né en avril 2009. 

Retrouvez la deuxième partie de ce portrait demain sur www.leperon.fr