L’avenir d’Eric Levallois avec Nayana ?
lundi 23 novembre 2009

levallois eric
Eric Levallois © www.scoopdyga.com

Dimanche 22 novembre, le Grand Prix de Montivilliers (1,45 m) a couronné un couple inédit.

100% calvadosien ! Nayana et Eric Levallois signent là leur première victoire à ce niveau. Ils se sont montrés les plus habiles dans le Grand Prix pourtant parsemé d’embuches. En effet, Jean-Paul Lepetit avait concocté une épreuve délicate compte tenu de la qualité du plateau composé notamment de Guillaume Batillat et Miss d’Helby (3ème) et d’Alexis Gautier et Hélios de la Cour (2ème). Le début du parcours nécessitait des chevaux prêts et dispos. Partie en huitième position, Nayana (Royal Feu x Narcos II) a montré toute son envergure face à huit prétendants tout aussi déterminés. Voilà une normande dans le sang, née dans la Manche à Azeville chez Jacques Feron (naisseur d’Aferco) susceptible de renforcer de belle manière le piquet international d’Eric Levallois.Leur mariage a débuté sur la tournée d’Espagne,et s’est harmonisée progressivement à Ste Mère Eglise, Le Mans Grand National, Chantilly puis St Lô. Soigneusement travaillée chez ses propriétaires (Elise et Geneviève Mégret, près de Pont L’Evêque), Nayana bénéficie du travail expérimenté de David Jobertie et d’Eric Levallois, basé seulement à quelques kilomètres du Haras de Clarbec.

Génétique irréprochable pour le gagnant de l’épreuve des Six Barres, Johnny Boy II (Dollar du Murier x Quina des Bruyères x Night & Day) et Jean Marie Martin. Ce couple spécialisé dans ce genre de défi s’est envoyé 2 m sans sourciller. Fabrice Paris et Licorne des Fôrets (Voltaire, han) suivent au classement.

Dés 2010, Montivilliers renouvelle cette première expérience « sans doute plus haut et plus fort » d’après Aymeric de Ponnat qui compte bien attirer ici l’élite française du saut d’obstacle.