LGCT Paris : Marlon Módolo Zanotelli et Like A Diamond van het Schaeck s'offrent la victoire au pied de la Tour Eiffel
dimanche 26 juin 2022

Marlon Módolo Zanotelli et Like A Diamond van het Schaeck, ici lors du Longines Global Champions Tour de Paris
Marlon Módolo Zanotelli et Like A Diamond van het Schaeck, ici lors du Longines Global Champions Tour de Paris © Longines Global Champions Tour

Après Stockholm le week-end dernier, cette semaine, c'est à Paris, au pied de la Tour Eiffel, que les cavaliers du Longines Global Champions Tour avaient rendez-vous.

Si le plateau pouvait paraître un peu moins relevé qu'à l'accoutumé en raison des nombreux grands rendez-vous se déroulant également en cette avant-dernière semaine de juin (le CSIO5* de Rotterdam, le CSI4* de Milan ou encore celui d'Hickstead), quelques grands cavaliers avaient choisi d'inscrire le Longines Global Champions Tour de Paris à leur planning, à l'image de Ben Maher, Jérôme Guéry, Christian Ahlmann ou Mark McAuley. Ils étaient ainsi trente-cinq au départ du Grand Prix, samedi soir. Mais au terme d'un difficile premier tour sur le parcours imaginé par le chef de piste français Grégory Bodo, seuls sept d'entre eux ont finalement réussi à faire résonner le jingle du sans-faute une fois la ligne d'arrivée franchie. Rendez-vous au barrage, donc ! Si, lors de ce dernier, le Norvégien Geir Gulliksen, en selle sur Equine America Grandino H (Calvino Z), a mis la pression à ses concurrents en signant un nouveau parcours sans la moindre pénalité en seulement 41.81 secondes, les couples suivants ont su en faire de même, tout en abaissant chacun leur tour le temps à battre. Jusqu'au dernier à s'élancer, le Brésilien Marlon Módolo Zanotelli et sa jument de onze ans Like A Diamond van het Schaeck (Diamant de Semilly) ! Avec un double sans-faute bouclé en 36.07 secondes, le duo arrache la victoire au couple vainqueur du Grand Prix 4* de Fontainebleau il y a quelques semaines, Lily Attwood et Cor-Leon vd Vlierbeek Z (Calvaro F.C), qui doit ainsi se contenter de la deuxième place. « C'est tellement difficile de décrire ces émotions. Tout d'abord, le public ici a été incroyable et quel week-end nous avons eu avec tant de personnes venues regarder notre sport. Ma jument a été incroyable tout le week-end et je dois remercier les propriétaires, la famille Gjelsten, qui sont ici, pour m'avoir donné la chance de la monter et de la garder dans ce beau sport. C'est définitivement un moment très spécial », déclarait le cavalier brésilien après sa victoire. Marlon Módolo Zanotelli rejoint ainsi Christian Ahlmann, Daniel Deusser, Malin Baryard-Johnsson, Sanne Thijssen, Ludger Beerbaum, Katrin Eckermann, Denis Lynch ou encore Henrik von Eckermann dans la liste des qualifiés pour le Super Grand Prix, lors duquel sera sacré le grand vainqueur du circuit. « J'y ai déjà participé une fois et c'est une compétition absolument fantastique. Figurer parmi tous ces pilotes d'élite est quelque chose de très spécial », concluait le Brésilien.

Côté Français, notons la très belle performance d'Olivier Robert et son Vivaldi des Meneaux (Chippendale Z), sixièmes de ce Grand Prix après quatre petits points lors du barrage. Très en forme en ce moment et vainqueur de trois épreuves l'année dernière ici-même à Paris, Edward Lévy se classe quant à lui dixième avec sa formidable Rebeca LS (Hh Rebozo).

Prochaine étape du Longines Global Champions Tour  : Monaco, du 30 juin au 2 juillet.

Pour consulter les résultats complets de cette épreuve, cliquez ici.