Las Vegas : les réactions des champions
lundi 20 avril 2015

las vegas Pénélope Leprevost, Steve Guerdat et Bertram Allen
Pénélope Leprevost, Steve Guerdat et Bertram Allen © www.scoopdyga.photo

Disputée au Thomas & Mack center devant près de 9000 spectateurs très enthousiastes, la finale Coupe du monde Longines a finalement sacré Steve Guerdat devant Pénélope Leprévost et Bertram Allen. Voici les impressions des trois champions.

C’est, comme toujours, avec humour et esprit que le champion Olympique a commenté sa victoire lors de la conférence de presse. « J’essaye de remporter cette Coupe du monde depuis tant d’années (10e participation et 4e podium) et j’ai été très proche de le faire plusieurs fois en échouant juste au barrage, donc je suis ravi d’y parvenir enfin. Aujourd’hui, j’ai aussi raté le dernier tour (deux fautes) mais ça passe ! Heureusement j’ai gagné le « Duel in the desert » (épreuve en binôme avec un reiner où il s’est initié avec succès à l’équitation américaine, ndla) hier soir ! (rires) Plus sérieusement, je suis ravi du comportement de Paille qui, en plus d’être performante, est vraiment une battante, ce qui une qualité essentielle pour les championnats. J’ai donc rapidement opté pour elle afin de préserver Nino des Buissonnets. » Interrogé sur ce qu’il a ressenti  après sa première faute sur l’entrée du double n°5 alors qu’il avait alors 9 points d’avance, il rétorquait : « J’étais un peu inquiet pour le triple, qui n’était pas pour nous. Et après l’avoir finalement franchi sans-faute, je me suis dit « relax et attention au temps ». J’ai juste essayé d’en finir le plus vite possible mais malheureusement il y avait un gros obstacle sur le chemin (faute sur le dernier oxer, ndla) ! »

Allen privé de champagne !
Heureuse 2e, Pénélope Leprévost soulignait, elle, « la bonne surprise de finir 2e » et la super attitude de Vagabond de la Pomme : « Mon cheval est jeune (dix ans, ndla) et nous sommes au départ venus pour lui donner de l’expérience. Je monte souvent des chevaux respectueux mais difficiles à gérer dans leur énergie. Qu’est-ce que c’était confortable d’avoir un cheval si classique et facile à monter ! »
Le jeune Irlandais Bertram Allen n’a même pas pu prendre la coupe de champagne offerte aux champions à la fin de la conférence de presse car il n’a que dix-neuf ans et aux Etats-Unis, il est interdit de consommer de l’alcool avant vingt et un an… Un peu frustrant quand on réalise une telle performance lors de sa toute première finale Coupe du monde. N’ayant même pas eu une autre boisson pour remplacer les bulles, il se tenait là, un peu gêné, au milieu des cavaliers et officiels qui trinquaient. Une scène étrange ! Juste avant, il s’était confié sur sa joie d’être 3e avec sa complice Molly Malone V. « Pour être honnête, j’ai vraiment fait une mauvaise seconde manche, je suis vraiment venu trop près du n°2 donc je suis content d’être quand même sur le podium au final ! »