Le JUMPING HANDI hors de France
mercredi 20 août 2008

handi8-groupe
Laetitia Bernard, son guide Clovis Debere, Valerie Anne Nicolas, José Letartre, et Karl Krochard

Pour la deuxième année consécutive l’Angleterre organisait un jumping réservé aux handisportifs à Woodredon (Londres), du 15 au 18 août, excellentes performances des français

Angleterre Irlande France et Canada, 4 nations représentées pour cet amical de jumping handisport organisé par la BPSJA : British para showjumping Association. 27 cavaliers dont 4 français Laetitia Bernard, Valérie –Anne Nicolas, Karl Krochart et José Letartre, s’étaient retrouvés pour cet événement « informel » , la discipline n’appartenant toujours pas à la branche paraéquestre de la FEI. Autrement dit, pas de règlement commun. Si les règles des compétitions en France vous semblaient compliquées, rassurez vous, en Angleterre c’est bien pire ! 4 épreuves (de 80 cm à 1m 10), et 4 vainqueurs par épreuves rien que ça… (en fonction du handicap), soit 16 gagnants potentiels… Heureusement les magnifiques parcours effectués par les Français tout au long du week-end permettent de simplifier la donne. Laetitia Bernard/Goldeau des Roches guidée par Clovis Debève se classe deuxième (tout handicap confondu) de l’épreuve à 80 cm, Karl Krochart/Elixir de Bonheur remporte celle à 90 cm, et Valérie-Anne Nicolas/Neiging de Riverland s’adjuge la deuxième place de la 1m. Seul José Letartre que l’on attendait sur la Grosse (1m10) n’a pas pu tirer son épingle du jeu, il était le seul tricolore à louer un cheval sur place, sympathique baie brun qui refusa tout net de franchir le un, un banal vertical piste à main droite, dès la warm up du vendredi matin. Du coup, José renonça à courir les autres tours pour jouer le rôle de coach de l’équipe, gérer les détentes au paddock…

La mauvaise nouvelle du week-end est arrivée samedi soir. La présence de la présidente paraéquestre de la FEI Jonquille Solt était bien annoncée, mais un empêchement de dernière minute, et plus de représentant de la FEI pour assister aux épreuves. Difficile après cela de croire que le CSO deviendra international début 2009, faute d’un règlement international qui tienne la route et de réelle conviction de la part des dirigeants. La France est le seul pays doté d’un véritable circuit de jumping handi, avec des épreuves intégrées dans les concours valides. L’Angleterre tente d’en faire de même, mais pour l’instant, la situation ressemble à celle de la France il y a 10 ans : pas facile de trouver un lieu de concours, concours de toute façon ouvert uniquement aux cavaliers handicapés, et du même coup très peu médiatisé. De son côté, l’Irlande a renoncé cette année à l’organisation d’une compétition, et le Canada se lance tout juste dans l’aventure. Si il n’y avait cette implacable motivation des cavaliers, les choses sembleraient bel et bien « coincées. » Quoiqu’il en soit, dans deux semaines, ce sera autour des anglais de faire le déplacement dans l’hexagone, ils sont invités lors de l’étape Coupe de France de Chevillon (89) du 5 au 7 septembre.