Le bonheur de Lamaze
dimanche 18 juillet 2010

aix10-lamaze
aix10-lamaze

51 000 spectateurs, une douce chaleur berçant l’hectare d’herbe de la Soers, un contexte parfait pour un « Aix-traordinaire » moment de sport. Une lutte de haut vol avec une conclusion olympique ! Eric Lamaze et Hickstead s’imposent sans concession.

Après une première manche assez coulante qui permit de qualifier les vingt sans-faute, soit la moitié du plateau, la seconde s’est s’avérée techniquement plus exigeante compte tenu de la fatigue des chevaux. Une faute sur la sortie de triple au premier tour privera Bosty et Idéal de la Loge de tenter un troisième classement dans ce mythique Grand Prix. Pénélope Leprévost et Mylord Carthago-HN, remarquables dans la Coupe des nations, feront eux les frais de ce terrain exigeant une condition exceptionnelle. Après un sans-faute léché, ils fauteront par trois fois. Une fois de plus, Kévin Staut signe la meilleure performance. Même les 4 points seront rares, et sur les cinq, Kraque Boom sera le plus rapide offrant une belle 5e place au champion d’Europe en ayant magnifiquement sauté… à une exception près, l’entrée du triple de Moulins. Ils ne seront donc que quatre à entrer en piste une troisième fois. Et le premier d’entre eux le jeune espagnol, Sergio Alvarez Moya, créera la surprise en sortant une nouvelle fois de piste sans que son étalon de 10 ans, Action Breaker (3e), ait touché une barre. Pour le dernier GP d’Aix-la Chapelle de Shutterfly, 17 ans, Meredith Michaels Beerbaum avait à cœur de tenter l’impossible pour inscrire une seconde fois le nom de son cheval dans le marbre du stade. Se sachant poursuivie par le champion olympique, et son suivant au classement mondial, pas question de traîner. L’extraordinaire bai s’envolera avec son aisance naturelle, mais entraînera par deux fois des barres dans son sillage. La déception de la jeune maman fraîchement revenue aux affaires ne faisait aucun doute, même si elle embrassera avec fougue son ami Eric Lamaze dès que le chronomètre eut rendu son verdict. Comme à l’accoutumé, le canadien eut juste à ouvrir un peu plus les doigts pour qu’Hickstead gagne encore du terrain entre chaque obstacle. Très rapide à chaque tour, le couple de la belle province survolera tambour battant les difficultés. Pas question d’assurer, le dernier adversaire est très dangereux… Eric en sait quelque chose il lui a ravi depuis peu le brassard de n°1 mondial. En selle sur l’excellente Carlina, 9 ans, Pius Schwizer, accrochera la même seconde que le canadien, mais ne parviendra pas à stopper plus tôt le compteur des centièmes ! Un vent de joie envahira le paddock où le sourire enjôleur du canadien régnait déjà ! Pour ceux qui n’ont jamais vu de près ce couple phénoménal, l’occasion se présente sous peu puisqu’ils seront le week-end prochain au départ du CSI5* de Chantilly !

Résultats détailéls