Le mot de la fin à Chazey pour Olivier Gaillard
lundi 30 novembre 2020

Olivier Gaillard et Baghera d’Oz
Olivier Gaillard et Baghera d’Oz © Jocelyne Alligier

Le Winter Tour CSI1* s’est achevé avec une magnifique victoire du tout dernier partant du grand prix, Olivier Gaillard associée à une jument qu’il a fait naître, Baghera d’Oz.

 Après trois jours où les cavaliers détendant sur les terrains extérieurs ont profité l’après-midi du soleil automnal, le Winter Tour méritait bien son nom ce dernier dimanche glacial de novembre ! Pour le final, Gregory Bodo proposait un parcours de Grand Prix à monter dans un bon tempo en faisant preuve de technicité. Un triple et deux doubles étaient au programme des équations à résoudre pour obtenir son ticket pour le barrage. Ils ont été treize couples sur les cinquante-huit partant à signer un parcours parfait. Vainqueur de cette épreuve l’an dernier, Olivier Perreau avec GL Events Jessi d’Haverlande ouvrait le barrage. Ces chances de signer un doublé se sont envolées sur le gros oxer de la ligne centrale. Et c’est aussi sur cet obstacle aux couleurs de l’agence "Fantastic" que s’est décidée la victoire avec le tout dernier partant, Olivier Gaillard. Après un virage serré, la foulée était audacieuse, mais Baghera d’Oz a été fantastique ! La fille de Kalaska de Sémilly n’a pas failli sur la fin du parcours avalée dans le même tempo. Une belle démonstration de confiance dans ce couple qui se connait depuis toujours, puisqu’Olivier Gaillard, qui dirige un centre équestre et une écurie de compétition à St Triviers sur Moignans entre Dombes et Val de Saône, est le naisseur de cette belle alezane ! "La foulée était vraiment longue, et c’était risqué ! Ma jument a vraiment été super ! C’est le premier produit d’une de mes anciennes juments de concours, Manon de Sémilly (Papillon Rouge). Elle a produit aussi Fleur d’Oz (Olimbos Merzé) avec qui j’ai fait les 5 ans (NDLA : double sans faute au CIR de Cluny) qui a été vendue à la société Vital Horse et va intégrer le piquet de Benoit Cernin".

Et c’est justement Benoit Cernin qui venait de voir la victoire lui passer sous le nez, mais sans amertume puisqu'il était très satisfait de sa 2e place avec Carignan Villeclare (Kannan) : "Olivier a vraiment très bien monté son barrage, c’est une victoire méritée. Je n’ai pas voulu prendre trop de risque avec Carignan Villeclare, je vais faire le Grand Prix du Grand National avec lui la semaine prochaine à Mâcon, ça sera sa première 1,50 m. C’est un cheval qui a un très gros potentiel avec beaucoup de force et de souplesse, mais il faut y aller progressivement. Il est né chez Guy Jonquères d’Oriola qui me l’a confié depuis le début de l’année. Sa mère est la propre sœur de Bianca d’Amaury (Quidam de Revel) qui avait bien gagné avec Rodrigo Pessoa."

Le podium est complété par Romain Ozzola en selle sur Dénébola (L’Arc de Triomphe) pour le compte de l’écurie Laurent Guillet, très performante tout au long du week-end avec Romain Ozzola, Mégane Moissonnier, et le patron lui-même : gagnant de la première qualificative, puis 7e de la seconde, Laurent Guillet est 6e de ce Grand Prix avec la puissante 8 ans, Camelia de la Vigne (Corofino) qui a enchainé les sans faute tout le week-end.  

On retrouvera beaucoup des participants du CSI de Chazey sur la piste de Mâcon le week-end prochain pour l’ultime étape du circuit Grand National/Grand Indoor  FFE AC-Print avant la finale.

Tous les résultats : ICI.