Les Assises de la filière consacrées au bien-être équin
vendredi 25 octobre 2019

Belina Josselyn et Pascal Besnard
Le bien-être équin, sujet des Assises de la filières 2019 © Scoopdyga

La vive protestation de manifestants animalistes sur la piste des championnnats d'Europe de Rotterdam n'a laissé personne indifférent. A l'heure où la perception de l'animal a changé et que des pratiques jusqu'alors parfaitement acceptées sont aujourd'hui contestées, les Assises de la filière, qui se tiendront le 7 novembre 2019 à Angers, auront pour thème le bien-être équin.

Dans ce contexte, les professionnels de la filière équine se saissisent de la question du bien-être équin afin que les bonnes pratiques, déjà largement présentes, s’imposent à tous. La 5e édition des Assises de la Filière Équine proposera un tour d’horizon complet des approches et des attentes sur ce thème devenu central.
 
Signe fort de la volonté d’ouverture de ces Assises, un face à face entre Jocelyne Porcher, sociologue et directrice de recherche à l’Institut national de la recherche agronomique, et Nicolas Marty, membre de l’association antispéciste Agir Contre la Torture des Animaux est au programme. L'ensemble des interventions a été pensée de manière à diversifier les points de vue grâce au à l’entretien avec Charles Trolliet, président des sports équestres en Suisse, qui témoignera sur l’expérience de son pays très en pointe sur la protection animale. Ou encore le témoignage de l’écrivain, éditeur, cavalier et grand voyageur, Jean-Louis Gouraud dont le regard singulier viendra clore ces Assises.
 
Le matin, les tables rondes feront un état des lieux de la question du bien-être équin puis l’aborderont sous l’angle du cheval dans tous ses environnements (à l’écurie, en soins…). L’après-midi s’intéressera plus directement aux nouvelles approches de la pratique équestre.
 
De Blanche de Granvilliers, avocate spécialiste du droit équin, à Alain de Royer Dupré, entraîneur renommé, en passant par Thierry Le Borgne, architecte à l’IFCE, Hélène Roche, éthologue, ou Richard Corde, président de la Ligue française de protection du cheval, ces Assises, où sont attendus 400 professionnels, réuniront de nombreuses personnalités portant une vision singulière.