Les Etats-Unis devancent le Canada
mardi 11 mars 2008

wellington 8- kent farrington- up
kent Farrington et Up Chichi Photo: Ken Braddick, Equestrian Sport Productions

L’Américain Kent Farrington s’impose avec un fils de Quidam de Revel, Up Chichi dans le Grand Prix du CSIO ***** de Wellington après avoir remporté avec son équipe, la Coupe des Nations.

Vendredi 7 mars, la première étape du circuit FEI ligue 2 débutait sur les terres de Floride. La France participait avec une équipe composée de Marie Hécart /Why Not, Romain Marteau/ Jocker, Katie Prudent/ Sassicaia II. Avec un score total de 29 points, les tricolores ne participaient pas à la seconde manche et terminaient à la septième place ex æquo avec la Nouvelle-Zélande. Les Etats-Unis décrochaient alors une belle victoire avec leur équipe formée par Kent Farrington/ Up Chichi, Mc Lain Ward/Sapphire, Danielle Torano/Marlo et Hillary Dobbs/Quincy B. Pénalisée d’un point en première manche, l’équipe américaine s’imposait avec un total de 9 points, une victoire qui sonne comme la fin du règne de la feuille d’érable, en tête de cette étape depuis deux ans. On retrouve toutefois les canadiens à la seconde place. Formée autour de deux habitués, Mario Deslaurier/Paradigm et Eric Lamaze/Hickstead, l’équipe rouge et blanche comptait également Malcom cone/Ole et Karen Cudmore/Southern Pride. Totalisant 16 points en première étape, ils se qualifiaient de justesse pour la seconde étape, où ils accumuleront les sans faute. Suivent le Mexique ( Manuel Lecuona/Sydney, Jaime Guerra Piedra/Power Point, Daniel Michan/Seraldo, Eduardo Salas/Estina) avec 24 points, l’Irlande (30 pts), la Grande Bretagne (35 points) et le Venezuela (59 points).

Dans le Grand Prix couru dimanche, Kent Farrington et Up chichi s’imposent devant les sept barragistes en réalisant un double sans faute en 38’’81. Il devance alors (pour la deuxième fois du week-end !) le Canadien Eric Lamaze et Hickstead, sans pénalité en 41’’62. L’Irlandais Edward Doyle et Utopia Van Het Hoogveld ferment le trio gagnant en concluant un barrage sans faute en 46’’92. Marie Hécart et Why Not, qualifiés eux aussi pour le barrage, termine à une bonne septième place suite à 8 points de pénalité dans l’ultime étape en 46’’59.