Lyon: La dreamteam bordelaise aux commandes du jumping paraéqestre
mardi 01 novembre 2011

bruno arnoux
Bruno Arnoux

En remportant près de la moitié des trophées décernés samedi à Equitalyon pour la finale et le circuit para, le centre équestre de blanquefort, (33) représenté par Constance Coudris et Salim Ejnaini s’est encore illustré dans la discipline… A voir, la référent saut d’obstacles paraéquestre Patricia Nadoux, évoque le prochain circuit et fait le bilan de la saison au micro de Laetitia Bernard

Encore, c’est bien le mot, car avant de former lesrévélations  du circuit, c’était là déjàque l’on trouvait les poney pie et autres cracks prêtés aux cavaliers handi lors des premières épreuves au Jumping de Bordeau. Des "cracks" poneys ils  en ont  de nouveaux, qui amènent leurs jeunes cavaliers en haut des podiums. On connaissait le fantastique fiord Ivoir Monté par lecavalier non voyant Salim Ejnani (encore vainqueur de la finale et du circuit  cette année en paraéquestre 4) , il est maintenant épaulé par un One d’Englué et tour à tour équidé de la jeune cavalière hémiplégique Constance Coudris (victorieuse en paraéquestre 3) et cheval guide de Salim sous la selle de  Typhanie Margueritat  la monitrice de Blanquefort qui entraîne tout ce petit monde chaque samedi et les accompagne sur tous les terrains de concours. Heureusement pourrait-on dire, Blanquefort n’a de représentants que dans ces deux catégories, ce qui laisse une marge de manœuvre aux autres« factions. »  Cette année encore la cavalière malvoyante Cyndi Duval a particulièrement brillé dans la paraéquestre 1 (1m10), elle s’adjuge le circuit haut la main, avec le nombre maximum de points : 4 étapes remportées+la victoire à Equita.

En paraéquestre élite, Bruno Arnoux est toujours aux commandes, sacré pour la deuxième année consécutive, mais attention à de nouveaux arrivants comme le cavalier sourd Jonathan Gauthier qui est venu lui subtiliser au barrage la victoire de l’étape lyonnaise. Quant à la paraéquestre  2, première victoire de circuit pour Guillaume Bienaimé, le cavalier du Man récolte les fruits de son travail et de sa persévérance ses deux dernières saisons.  

Place maintenant à quelques mois de repos, avant d’attaquerun circuit  2012 riche en nouveautés (voir interview vidéo) dès le mois d’Avril à Besançon chez Frédéric Aguillaume, lui aussi  figure bien connue de la discipline…