Martin Fuchs et Clooney partent à la conquête du Rolex Grand Slam
dimanche 15 décembre 2019

Martin Fuchs CHI Genève 2019
Martin Fuchs CHI Genève 2019 © Scoopdyga

Sous des tonnerres d'applaudissements mêlés à des larmes et de longues embrassades, Martin Fuchs et Clooney ont enlevé la victoire dans le Grand Prix du CHI de Genève. Intouchables ces derniers mois, les complices partent à la conquête d'un nouveau challenge : le Rolex Grand Slam.

De manière générale, la Suisse avait de quoi être satisfaite cet après-midi avec trois de ses cavaliers classés dans le top 6 du mythique Grand Prix de Genève. Steve Guerdat terminant cinquième avec son Albfuehren's Bianca (arrivera-t-elle un jour à l'emporter ?), et Bryan Balsiger, vingt-deux ans seulement, sixième avec son Clouzot de Lassus. Quant à Martin Fuchs et Clooney, les mots commencent à manquer. Après un titre de vice-champion du Monde, de champion d'Europe, une deuxième place dans la finale Coupe du Monde, des victoires dans les Grands Prix de Lyon et de Bâle, le couple s'est offert la coupe à Genève. Certains mettent des années à se construire un tel palmarès, les deux compères y sont parvenus en un an. Difficile de faire mieux, mais avant d'embrasser la coupe, Martin a eu fort à faire. 

Martin Fuchs et Clooney prennent le pas sur les meilleurs 

"Dans la première manche il était un peu fort et pas des plus agréables à monter. Pourtant il était très relax ces dernières semaines ainsi que sur ses deux premiers tours au CHI. C'est quelque chose qui peut arriver de temps en temps, je ne sais pas trop pourquoi. Heureusement il est plus facile à monter sur les barrages et plus concentré !", expliquait Martin. Il n'était pas évident de deviner l'issue du barrage. Comme à l'accoutumée, le Grand Prix de Genève réunissait de sacrés couples et le parcours dessiné par Gérard Lachat, était des plus solides, notamment sur la fin. Onze concurrents ont tout de même accédé à la deuxième manche. 

Jérôme Guery a lancé les hostilités en signant le premier double sans-faute avec son Quel Homme de Hus. "Mon cheval n'est pas le plus rapide. J'ai essayé d'utiliser au mieux son amplitude en enlevant des foulées dans les lignes. Je ne pense pas pouvoir aller bien plus vite que cela en laissant toutes les barres sur les taquets" Ce sera finalement une troisième place pour le Belge qui se satisfaisait de ce classement. "C'est mon premier podium sur une étape du Grand Slam avec Quel Homme, je l'avais manqué de peu à Aix-la-Chapelle à cause d'une glissade". Une place d'autant plus satisfaisante que les deux complices ne sont associés que depuis le début de l'année. Scott Brash était peut-être moins satisfait de sa prestaion. Il faut dire que le Grand Slam est son terrain de jeu favori et qu'il y a très souvent gagné. Aujourd'hui il sellait le jeune Hello Senator, déjà troisième du Grand Prix de Stuttgart il y a un mois. L'Ecossais s'est seulement incliné pour cinq centièmes de seconde. "Il a été fantastique sur la première partie de barrage. Après l'avant-dernier je n'ai pas eu le contrat que je voulais et j'ai du rajouter une douzième foulée, c'est certainement là que j'ai perdu du temps", analysait-il. Seul Pieter Devos a réussi à abaisser le chronomètre de près d'une seconde mais au prix d'une faute sur le dernier vertical. Le public a tremblé jusqu'au passage du dernier couple, Darragh Kenny avec le beau et bon Balou du Reventon mais là encore, il y a eu quatre points. La victoire revenait bel et bien à Martin. 

Cap sur le Rolex Grand Slam 

Ce n'est pas le premier succès de Martin et Clooney dans un Grand Prix, mais il s'agit de leur premier dans une étape du Rolex Grand Slam. Ce n'est pas faute d'avoir essayé auparavant. "Jusqu'à présent je n'ai pas eu trop de chance dans ces Grand Prix, je crois qu'aujourd'hui quelques chose a changé, nous avons grandi. Clooney a toujours sauté magnifiquement bien sur cette piste mais j'ai fait des erreurs. Aujourd'hui il était comme à son habitude : phénoménal", ajoutait Martin. Voilà que démarre leur Grand Chelem. Le couple, qui était déjà 12ème à Aix et 15ème et Calgary, sera-il en mesure de concurrencer Scott Brash et Hello Sanctos qui restent à ce jour le seul couple à avoir remporté le Rolex Grand Slam ? Leur quête sera d'autant plus difficile que 's-Hertogenbosch a rejoint il y a quelques temps le Grand Chelem. Martin a d'ores et déjà annoncé qu'il sera courra la prochaine étape néerlandaise. D'ici là, son crack profitera d'un bon break. 

Et les Bleus ?

Quatre Français ont pris part à ce Grand Prix. Pénélope Leprevost termine treizième avec Vancouver de Lanlore, privée du barrage pour un petit point de temps. Simon Delestre, repêché in extremis a plutôt bien fait avec Uccello de Will avec une petite faute en milieu de parcours. Même sanction pour Julien Epaillard et Virtuose Champeix qui a fauté sur la dernière ligne. Seul Kévin Staut s'en est un peu moins bien tiré avec trois barres dont deux sur la ligne finale. 

Les résultats : ICI