Masters Pro, top départ
vendredi 21 juin 2019

Jean Luc Mourier, en selle sur Souvienstoi Lariviera prend la tête du provisoire après avoir remporté la chasse

Le coup d’envoi de l’édition 2019 des Masters Pro était donné hier matin au Grand Parquet de Fontainebleau. Au menu des quatre jours, rencontre au sommet pour les Pro 3, Pro 2, Pro 1, Pro Elite et cavalières, avec pour commencer, une épreuve de chasse.

Les Pro 1 CWD

Les 21 cavaliers Pro 1 étaient les premiers à s’élancer sur le parcours jugé au barème C tracé par Jean Christophe Laparra. Alors que Cédric Hurel, associé à Aladin des Brimbelles (Fergar Mail), tenait la tête grâce à un chrono de 74’’79, le dernier à passer, Thibault Lacrevaz, en selle sur son étalon de 10 ans, Vincy de Beau Présage (Quaprice Bois Margot Quincy) offrait au public  une véritable démonstration, qui se conclut sur un sans faute en un temps de 74’’51. « J’ai débuté Vincy il y a deux ans, j’en suis co-propriétaire avec Jean Marie Bouvard du Haras de Gonnet, à Nîmes, où je travaille pour M. Bonicel depuis 2017. Nous avons un total d’une trentaine de chevaux sur le site, plus les chevaux d’élevage basés dans l’Ain. Je m’entraîne avec Jean Pierre Bonneau à l’obstacle, et Jean Alazard sur le plat. Vincy a été approuvé étalon à six ans, il reproduit », ajoute le cavalier. Cédric Hurel doit se contenter de la 2de place, tandis que le cavalier venu d’Auvergne Rhône Alpes, Olivier Charet, aux commandes de Serpentine, se classe 3ème

Les Pro Elite FFE/Equi Generali

Seuls 28 des meilleurs cavaliers français du moment étaient au départ de cette première étape du championnat 2019. La victoire revient à Jean Luc Mourier, en selle sur Souvienstoi Lariviera, un hongre de 13 ans, qui boucle le tour avec une barre mais réalise malgré tout le temps gagnant de 76’’37 . Le cavalier venu de la région Rhône Alpes se disait bien sûr enchanté et confiant pour la suite. « Mon cheval est bien sur l’herbe, il aime les grands terrains. Je le monte depuis qu’il a six ans, je le connais bien, il est parfois inquiet, mais là il était très à son aise. » 

La 2ème place revient à l’adjudant Donatien Schauly, associé à Sprinter du Dorset *Mili, qui sort de piste près un sans faute en 77’’04. Le cavalier de l’Ecole Militaire d’Equitation de Fontainebleau, quadruple champion de France Pro Elite de concours complet, se disait ravi de courir ses premiers championnats de France Pro Elite de CSO à domicile. "J’ai toujours cru en Sprinter, même si nous n’avons pas forcément la cavalerie adaptée à ce niveau d’épreuves à l’EME, mais cela prouve qu’en prenant son temps et en osant faire les choses, on parvient à atteindre ce niveau avec deux ou trois chevaux. C’est encourageant et intéressant"

La 3ème place est pour Olivier Guillon, en selle pour l’occasion sur Type Top du Monteil, un étalon de 12 ans (Calvaro) qu’il monte depuis un an. « Je suis satisfait de la chasse, car c’est un gros morceau pour ce cheval là qui n’est pas naturellement très rapide et qui a toujours besoin de trouver ses marques. Généralement je commence par une épreuve sur 140 le premier jour. aujourd’hui je suis resté sur son rythme sans exagérer, il s’en sort plutôt bien. » Le cavalier ajoute que Type Top du Monteil, propriété de M. et Mme Marillet, éleveurs près de Reims, fait la monte, et produit de magnifiques poulains.   

Les cavalières Esthederm

51 cavalières étaient au départ de cette épreuve de chasse plutôt délicate. 

La victoire revient à Léonore Laville, aux commandes de Tanagra de la Roche, hongre alezan de 12 ans, grâce à un total de 73’’98. La jeune fille, bientôt 19 ans, est basée depuis six mois avec ses deux chevaux au haras de Fontainebleau, à Achères la Forêt, gérée par la famille Singer, mais s’apprête en parallèle à commencer un DUT GEA  en septembre. "Je travaille avec Frédéric Singer, et mon père Jannick me coache également. Je monte Tanagra depuis quatre ans. je suis ravie. » 

La 2ème place revient à Joaly Magloire, en selle sur Tentation des Parts, une fille de 12 ans de Mylord Carthago, qui franchit la ligne en un temps de 74’’48. Basée près de Rouen, la jeune fille et ses trois frères et sieurs louent une quinzaine de boxes dans une écurie, et travaillent avec Miguel Faria Leal. "Je travaille dans une banque à Paris, j’ai deux chevaux, dont Tentation depuis qu’elle a cinq ans. Elle saute magnifiquement bien, elle est toujours très performante."

La 3ème place est pour Mélie Gosa, en selle sur Alouette D’Eole, 9 ans, également fille de Mylord Carthago, grâce à un chrono de 74’’48. Agée de 20 ans, installée dans les Yvelines chez Raphaël Goehrs,  avec lequel elle s’entraîne et suit actuellement une formation pour le DE jeps. 

Aujourd'hui, les premières épreuves débutent dès 9h30 : les cavalières affronteront leur seconde étape, suite à quoi les Pro 1 seront en piste. 

Résultats complets ICI