Mélie Gosa, un week-end parfait à Barcelone !
vendredi 06 décembre 2019

Mélie Gosa et Alouette d'Eole
Mélie Gosa et Alouette d'Eole enchainent les succès en cette fin d'année 2019 © Coll.

Championne de France des Cavalières en titre, la Jeune Cavalière Mélie Gosa a réalisé à Barcelone un week-end parfait en compagnie de sa talentueuse fille de Mylord Carthago, Alouette d'Eole. Après avoir remporté l'épreuve qualificative à 1m40, le couple s'imposait dans le Grand Prix du CSI 1*.

Ce week-end entrait pour Mélie Gosa et Alouette d'Eole dans le cadre d'une tournée espagnole, après le CSI** de Valencia le couple est engagé pour les deux semaines de Barcelone. A Valencia, Mélie et Alouette se classaient à la 4ème place de la ranking, puis à Barcelone le couple s'imposait la première semaine sur l'épreuve qualificative ainsi que dans le Grand Prix. Une bonne année 2019 pour Mélie avec le titre de Championne des Cavalières, la 4ème place aux Championnats Jeunes Cav et une première sélection en équipe de France pour la Coupe des nations à Opglabeek. 

Mélie et les chevaux, c'est une passion d'enfance. "J'ai débuté dans une petite structure et couru mes premiers Championnats de France à Poney en 2013 en catégorie Poney Elite. J'étais alors accompagnée par Lara Cambillaud dans une petite structure aux environ d'Istres (13). Puis c'est auprès de Benjamin Négron que je suis entrée dans le vif du sujet en 2014 et que j'ai débuté la compétition à cheval", explique la cavalière qui peut désormais compter sur Alouette d'Eole pour les grosses épreuves. "En 2016, mes parents m'ont alloué un budget pour acheter un cheval. C'est sur internet que j'ai trouvé Alouette : elle venait de terminer sa saison de 5 ans. J'ai commencé la saison de 6 ans Jeunes Chevaux avec quelques parcours en Formation 3 puis en 6 ans Qualif et des épreuves jusqu'à 125. Tout s'est déclenché l'hiver. Et c'est allé très vite... J'ai suivi les conseils d'Harold Boisset en ne lui faisant pas courir plus gros l'année des 7ans. J'avais envie alors de faire du CSI, à l'époque Benjamin n'en faisait pas trop, je me suis tournée vers Romain Dreyfus chez qui je suis restée jusqu'en 2019. Je cherchais alors à acquérir plus d'autonomie et je me suis dirigée vers le Nord... dans les écuries de Raphaël Goers où j'ai pu emmener ma jument et continuer à concourir avec elle. L'écurie Lynella (St Martin de Crau, 13) m'a fait une proposition et je suis rentrée, très contente de retrouver ma région. Je monte des chevaux de commerce, sauf Alouette bien sûr, qui n'est pas à vendre. On m'a fait de nombreuses offres mais j'ai arrêté de les compter !". Si Mélie est désormais autonome en concours, "je dois trouver quelqu'un pour m'aider à perfectionner. Pour travailler cet hiver et ensuite régulièrement . Je ne suis pas encore décidée... "

Après l'obtention de son Bac S, Mélie s'est consacrée exclusivement aux chevaux mais elle envisage l'an prochain de reprendre des cours au CNED, "afin de préparer un BTS de Comptabilité et Gestion. On ne sait pas ce qui peut arriver et c'est mieux d'avoir tout de même un diplôme."

(Photo d'archive)