Nicolas Delmotte : "A Saint-Gall, j'ai senti qu'Urvoso pouvait aller loin"
mercredi 01 janvier 2020

Nicolas Delmotte et Urvoso du Roch
Nicolas Delmotte et Urvoso du Roch © Scoopdyga

Avec quelques uns des cavaliers français, L'Eperon revit quelques uns des meilleurs et des pires moments de l'année 2019 avant de passer aux voeux pour 2020. Cette fois-ci, Nicolas Delmotte s'est prêté au jeu.

Nicolas, quel est votre meilleur souvenir de l'année 2019 ? 

C'est le double sans-faute d'Urvoso du Roch dans la Coupe des nations de Saint-Gall (qui a contribué à la victoire de la France, ndlr). J'ai choisi ce moment parce que j'aime beaucoup ce concours, la Coupe est quand même très difficile. Le cheval a sauté remarquablement bien, c'est là-bas que j'ai senti qu'il allait pouvoir faire plus. Saint-Gall est l'un de mes concours préférés, la piste en herbe est très belle. C'est toujours bien de faire une performance là-bas. C'était un très bon test pour Urvoso. Avant cela, je sentais qu'il était capable de le faire mais tant qu'il ne l'avait pas fait, c'était difficile de se prononcer. On peut souvent se monter enthousiaste quant aux capacités d'un cheval mais tant qu'il ne l'a pas fait, il est difficile d'être sûr. 

S'il y avait un moins bon souvenir à retenir ? 

Ce serait la blessure d'Ilex VP après la Baule (membre de l'équipe de France lors des JEM de Tryon en 2018, le cheval était pressenti pour les championnats d'Europe, ndlr). Ilex représente beaucoup, c'est un cheval que je monte depuis qu'il a six ans et que j'ai formé moi-même. C'est une belle histoire parce que Béatrice Mertens l'a racheté pour que je puisse faire les championnats. C'est grâce à lui que j'ai remporté le Grand Prix de Dinard, l'un des plus beaux concours au monde, mais aussi les Coupes des nations de Gijon, Saint-Gall. J'ai aussi fait les championnats du Monde. Comme je l'ai formé, je m'y suis encore plus attaché et c'est une vraie satisfaction de le voir réussir. On a des objectifs, on essaye de gérer les choses au mieux alors quand les chevaux se blessent, on est forcément déçu. On les aime nos chevaux ! 

En accord avec sa propriétaire, nous avons souhaité donner à Ilex le plus de temps possible afin qu'il reprenne les concours en pleine capacité de ses moyens. Le travail a commencé doucement l'été dernier avec quelques minutes de pas plusieurs fois par jour, puis une minute de trot, puis deux puis dix, puis du galop et ainsi de suite. Aujourd'hui il retravaille de manière normale et il a repris l'obstacle. Le physique comme le moral sont au beau fixe et j'ai hâte de le retrouver en piste !

Que peut-on vous souhaiter pour l'année prochaine ?

J’ai pas mal de bons chevaux, de très bons 8 ans dont Citadin du Chatellier, Kellano Degli Assi et Cattleya Plassay, des chevaux de tête, Aramusse et Urvoso qui vont très bien, Ilex qui va reprendre. J'ai de bons 7 ans aussi, Denerys du Montceau notamment. La première grosse échéance dépendra du début d’année. La saison va commencer à Oliva déjà. J'aimerais faire une belle saison et pourquoi pas les Jeux Olympiques ?