Nicolas Delmotte : "Urvoso pourra rapidement courir un Grand Prix 5*"
lundi 27 mai 2019

Nicolas Delmotte et Urvoso du Roch
Nicolas Delmotte et Urvoso du Roch © Eric Knoll

Nicolas Delmotte était présent ce week-end au CSI 4* de Bourg-en-Bresse où il a classé bon nombre d'épreuves, des jeunes chevaux au Grand Prix.

Vous êtes quatrième du Grand Prix du CSI 4* de Bourg-en-Bresse avec Urvoso du Roch, vous étiez également classé dans celui de Saint-Tropez. Urvoso pourrait être la relève d'Ilex ?

Je suis vraiment content de l'évolution du cheval. C'est seulement son deuxième Grand Prix 4*. Il est très respectueux et très démonstratif dans ses sauts mais il est de plus en plus en confiance. Il n'a pas énormément de métier mais il apprend tous week-ends, il est très intelligent. La semaine prochaine il va aller au CSIO 5* de Saint-Gall et nous aviserons ensuite de la suite du programme. C'est un cheval qui peut progresser assez vite. La semaine prochaine ce sera donc son premier 5*. Il est dans une phase ascendante, je crois beaucoup en lui. C'est encore un peu tôt pour dire s'il servira l'équipe de France à la place d'Ilex dans les mois qui viennent, mais je pense qu'il pourra assez vite courir une Coupe des nations ou un Grand Prix 5*.

Justement, nous avons appris la semaine dernière la blessure d'Ilex VP, comment va-t-il ? 

Nous sommes très prudent avec lui. Pour le moment il est au repos, nous préférons prendre notre temps plutôt que vouloir le remettre sur pied au plus vite. Avec sa propriétaire, nous avons décidé de le laisser souffler et de ne reprendre que cet hiver. 

Alanine de Vains s'est également classée ce week-end dans l'épreuve majeure du CSI 4* samedi en faisant forte impression...

C'est une très bonne jument de neuf ans qui est également sur la pente montante. Je crois aussi beaucoup en elle. Elle sera aussi à Saint Gall et elle devrait facilement évoluer sur 150. 

Finalement, vous avez réussi à recomposer un piquet de chevaux compétitifs sur 145, 150 et même plus. Comment fonctionnez-vous ?   

J'essaye toujours de trouver et d'acheter de nouveaux chevaux, c'est ce qu'il y a de plus dur. J'ai fait acheter Urvoso il y a trois ans de cela maintenant à ma propriétaire : Marie Claudine Morlion. C'est pareil pour Ilex qui a été racheté par Béatrice Bertens. Alanine appartient à Monsieur Bihl. Quand je repère un cheval intéressant, j'essaye de le faire acheter par mes propriétaires.