Obélix en Floride
jeudi 09 mars 2006

wellington2006-coupe des nations
Ph. Randi Muster

Pressenti comme l’un des couples forts cette saison, Hervé Godignon et Obélix ont repris la compétition sous les meilleurs auspices outre-Atlantique. Ils seront d’ailleurs les piliers de l’équipe « gauloise » lors du CSIO***** de Wellington demain, vendredi. Interview à l’ombre d’un palmier.

En fin préparateur, Hervé Godignon a tenu Obélix éloigné des terrains de concours depuis la clôture de la Samsung Super Ligue à Barcelone, à l’issue d’une excellente saison pour ses 9 ans (2e du GP de La Baule, 2e du CSIO***** d’Aix la Chapelle par équipe). Avec Aix-la-Chapelle en ligne de mire, ce prometteur fils de Burgraaf , récemment disparu, revient donc avec la saison extérieure… forcément plus précoce en Floride ! « Obélix suit la plus optimiste des progressions, confie Hervé avec du soleil dans la voix. Il a magnifiquement sauté sur chacun de ses quatre premiers parcours. Je retrouve déjà les sensations de l’an passé avec une touche de maturité en plus. Dans le Grand Prix du CSI***** le week-end dernier, il a été d’une remarquable réactivité… à tel point que c’est moi qui ai fait une faute ! Pour gagner du temps dans la seconde manche, j’avais prévu de tourner court à la réception d’un obstacle, Obélix a réagi au quart de tour. Il s’est décalé avec force dès le planer et j’ai poussé le chandelier avec le pied ! »

Le président de l’association des cavaliers de saut d’obstacles français et son KWPN défendront demain (vendredi) les couleurs tricolores aux côtés de Philippe Rozier/Héritière d’Adriers, Katie Monahan-Prudent/Olanta et Yann Candelé avec une nouvelle monture.« Ca va être une vraie Coupe des nations, observe Hervé en fidèle de Palm Beach. De plus en plus d’européens font le déplacement. C’est flagrant en piste, cette année les épreuves sont plus compétitives, les temps accordés de plus en plus courts, les chefs de piste sont obligés de se creuser la tête chaque jour. Le niveau se resserre il y a de bonnes équipes, les Américains mais aussi les Canadiens sont très forts. Il faudra aussi surveiller les Hollandais qui gagnent beaucoup ici, voire les Anglais s’ils décident de partir à trois. »Les sept semaines de ce 34e Winter Equestrian Festival termineront dimanche en apothéose avec un GP doté de 150 000 dollars !Allez les Bleus !

Légende photos: En accroche, Hervé Godignon et Obelix à La Baule - Ph. Cosinus Prod. Ci- contre: les concurrents de la Coupe des Nations - Ph. Randi Mûster