Olivier Bost : « Nous sommes tous très motivés ! »
jeudi 25 novembre 2010

Olivier Bost
Olivier Bost à Jardy © Scoopdyga

Olivier Bost, Thierry Pomel, Laurent Elias se réunissaient autour de Pascal Dubois hier pour définir les nouveaux rôles de chacun. A l’issue de cette première journée de travail, le nouveau sélectionneur Poneys, Juniors et Children répond aux questions de Cavadeos.

Comment s’est passée la réunion ?
Olivier Bost : « On était tous très content d’être là. Tous très motivés et c’est très encourageant de travailler avec une telle équipe, nous avons la même vision de l’évolution. »

Quelle est la définition de votre mission ? Sélectionneur ou entraîneur ?
Olivier Bost : « C’est un rôle de sélectionneur. L’idée est de préparer une  liste de concours et de caler un calendrier de stages de préparation avec Henk Noren. Pour l’instant, je vais arpenter les terrains de concours Juniors, Poneys et Children, aller à la rencontre des gens. Je prévois les premiers stages avant les concours de Reims et Fontainebleau. »

Pourquoi ce changement ?    
Olivier Bost : « On veut vraiment créer  une base solide pour la suite. Une très bonne équipe à chaque niveau pour constituer un vrai socle pour le CSO futur. Une réunion est prévue une fois par mois avec Laurent Elias et Thierry Pomel pour parler des couples repérés, voir les couples à venir. La synergie sera réelle, l’idée est de remonter toutes les informations vers l’entraîneur national pour qu’il sache et connaisse déjà le vivier de cavaliers en devenir. C’est un travail sur le long terme et pour le long terme. »

Comment appréhendez-vous ce nouveau rôle ? Allez-vous stopper vos activités de coaching personnel ?
Olivier Bost : « Je ne vais pas stopper mes activités annexes. Il est certain que je vais devoir m’organiser, je vais désormais passer 1/3 du temps à travailler pour la Fédération Française d’Equitation et continuerai de travailler au Centre équestre le reste du temps. Mes deux filles sont en train de passer leur monitorat alors je compte également sur elles pour reprendre le flambeau comme on dit. »

Avez-vous déjà un programme de travail d’établi pour cet hiver?
Olivier Bost: « Un planning des concours sélectionnés devrait être établi très prochainement. Comme je vous le disais, pour le moment, j’ai besoin d’aller sur le terrain, voir et repérer les couples, je ferai un premier point au mois de mars. Je veux vraiment impliquer les coach et les parents, leur faire comprendre l’emploi du temps, rehausser les épreuves poneys et juniors et essayer de tirer l’équitation  vers le haut. »

Commentaires


Pascal P | 25/11/2010 18:48
Et puis , c'est bon pour le business de la famille Bost ; mais est ce aussi bon pour l'impartialité de mélanger le métier de marchand de chevaux , de propriétaire d' écurie de pension, d'organisateur privé de concours ET de sélectionneur national ?? Que devient dans ce contexte Pascal Henry ?